.

.

mercredi 12 décembre 2018

L'Assassin est à l'écoute

L'assassin est à l'écoute est un film français réalisé par Raoul André, sorti en 1948.1er avril, c'est jour de farces, même à la radio. Les collègues s'amusent mais le préposé au courrier des lecteurs, Germain, est assassiné. Le même jour, c'est Albert qui est enlevé. Francis et Pierre, les plus farceurs de la radio, décident de mener l'enquête avec Louise tandis que tout le monde est convoqué au poste de police pour élucider cette affaire.A la radio, le préposé au courrier des auditeurs est assassiné. Il avait découvert que des trafiquants d'armes se servaient de l'émission pour transmettre leurs messages. Des vedettes radiophoniques arrivent à situer le repaire des bandits et la police déclenche une action aux gaz hilarants...Comédie policière se passant dans le monde de la radio, "L'Assassin est à l'écoute" est un film qui se découvre aujourd'hui avec plaisir. Bourré de dialogues truculents et savoureux, le film est non seulement bien mené mais il est en plus terriblement irrésistible, bourré de trouvailles constantes (personnages décalés, un certain goût pour l'absurde et le burlesque) et interprété par des acteurs en grande forme (dont un Francis Blanche dans l'un de ses premiers rôles à l'écran). Si le rythme n'est guère palpitant, la bonne humeur des acteurs et le débit des dialogues font que le film fonctionne encore très bien, ne manquant pas d'atteindre son but : le divertissement.L'occasion de voir le fonctionnement d'une émission de divertissement de la radio à l'époque pour le reste le film a vieilli. Le scénario n'est pas palpitant et les gags sont poussifs.

                

On notera la bonne prestation de Marguerite Monceau pour son dernier film.Raoul André, d'habitude, ce n'est pas mal, et ici ça commence super bien avec un quart d'heure de folie en forme de satyre de ce que la radio nous offrait de pire (la chanteuse réaliste est impayable), puis commence l'enquête policière et le film pédale dans la semoule pendant 75 minutes en ne nous offrant qu'une enquête incompréhensible et les gesticulations à l'humour raté des principaux protagonistes. Que c'est triste de vouloir être drôle sans y parvenir !Cette comédie policière est l'un des premiers longs-métrages de Raoul André, réalisateur oublié qui réussira pourtant une carrière prolifique dans l'industrie du divertissement, signant une trentaine de films jusqu'au début des années 70, en majorité des comédies ou des films d'aventures grand public (souvent avec Francis Blanche, son acteur fétiche déjà présent ici), avant d'achever son parcours par une paire de films érotiques.



Cet "Assassin est à l'écoute" s'appuie hélas sur un humour lourd, facile et sévèrement daté, a fortiori lorsqu'on sait que la comédie est le genre qui vieillit le plus vite et le plus mal. Certains gags ou répliques fonctionnent encore vaguement, mais la plupart des situations qui se voudraient drôles s'avèrent redondantes voire pénibles, à l'image du personnage fatigant du Régisseur Albert. Heureusement, plusieurs aspects viennent sauver le film de l'insignifiance en lui redonnant de l'intérêt : d'abord, le spectateur contemporain aura le plaisir de découvrir les dessous d'une émission de radio (de type music-hall) dans les années 40. Ensuite le scénario de polar en arrière-plan est plutôt bien conçu, entre indices et fausses-pistes visant à surprendre le public lors du dénouement. Enfin le film peut s'appuyer sur certains seconds rôles convaincants pour compenser la faiblesse des acteurs "comiques" (Marguerite Moreno, dont ce fut le dernier rôle, l'inquiétant Jérôme Goulven, Robert Dalban, ainsi que le frais minois de Louise Carletti).(https://www.senscritique.com/film/L_assassin_est_a_l_ecoute/critique/179010732)

5 commentaires:

  1. http://dl.free.fr/getfile.pl?file=/GvSdewIQ

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce Robert Dalban que je n'avais pas...il faut dire qu'avec sa filmographie gargantuesque, il m'en manque quand même pas mal....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact , c'est comme celle de Dominique Zardi ...il y a du boulot !!
      A bientot !

      Supprimer
  3. Plutôt une bonne surprise, merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer