.

.

lundi 26 novembre 2018

Le tour du monde en 80 jours

Cette adaptation du chef d'oeuvre littéraire de Jules Verne surprend par le nombre de figurants et surtout celui des lieux de tournage utilisés. Si il est plutôt fidèle au roman, le film souffre hélas d'un rythme inégal et de nombreuses longueurs qui le rendent parfois barbant à regarder, les scènes en Espagne notamment sont interminables. Mais heureusement Le tour du monde en 80 jours est sauvé par la qualité de sa distribution, il est plaisant de jouer à essayer de reconnaître les visages de l'impressionnant casting de stars américaines, anglaises et françaises qui défilent tout au long du film. Et puis David Niven est excellent dans le rôle de Phileas Fogg et Shirley MacLaine interprète une très charmante princesse indienne. (Petite anecdote: c'était le film préféré de Richard Nixon). Un divertissement de qualité.Ce tour du monde est un mélange historique d'une "britannicité" excessive mais assumée, d'une intrigue policière cette fois sans excès, et d'aventures exotiques qui commençaient tout juste d'être vraiment connues du grand public. Un véritable document sur les cultures vues par le cinéma à cette époque, dont les défauts se résument à des transitions occasionnellement brutales mais qu'on peut facilement excuser vu la longueur déjà grande du film, et l'absence de sentiments dans le cœur de l'histoire.Le plaisir des films de cette époque, L'époque où il y avait de l'argent et où on en faisait de grandes fresques cinématographiques, qui dure longtemps, avec des voyages aux quatre coin s du monde, avec une affiche sympa, les bons acteurs du moment, Décor, figurants, aventure, de l'humour et de la grande classe. Couleurs magnifiques, un bon spectacle. Une intro totalement décalée au début, à voir, ne serait-ce que pour le doublage ! Décidément j'aimerais savoir ce qui a pris le doubleur qui a fait ça ! Une écriture étrange et une voix ridiculement forcée dans les graves, pourquoi faire ? Sans parler de l'ajout d'une syllabe à chaque fin de phrase ... cette intro farfelue restera un mystère dans ce film !


 

Sans atteindre la perfection et prenant même quelques libertés par rapport à l'excellent roman de Jules Verne comme la scène se déroulant en Espagne durant une corrida qui n'est pas tiré du livre, cette adaptation des aventures de Phileas Fogg et de Passe-Partout reste très agréable à voir et le film est rempli de vedettes qui font une courte apparition apportant un charme supplémentaire à cette belle histoire. De plus le célèbre gentleman aventurier est très bien incarné par David Niven l'un de mes acteurs préférés.Une première adaptation du roman de Jules Verne enchainant gags désuets, décors de rêves et guest stars prestigieuses (Buster Keaton, Frank Sinatra, Marlene Dietrich et même notre Fernandel national !). Avec le flegmatique David Niven en héros et l'intrépide acteur mexicain Cantinflas en fidèle Passe-Partout, les aventures rocambolesques s'enchainent mais hélas dans une longueur quelque peu ennuyeuse par moments. En effet, le film durant 2h40, on se lasse de nombreux passages jusqu'à l'arrivée finale. Ceci dit, le film conserve néanmoins son charme d'antan et parvient à nous faire voyager convenablement à travers des pays plus ou moins exotiques.




« Le tour du monde en quatre vingt jours » est une petite merveille, une agréable potion permettant à un aristocrate Anglais aigri et taciturne de s’éveiller par l’aventure. Phileas Fogg et son fidèle passepartout se ballade tout le long d’un trajet autour du monde offrant à chaque pays le loisir de se présenter en montrant ce qui le fait vibrer en interne. Voyage en montgolfière, corrida Espagnole, cowboys, indiens et vache sacrée s’en donnent à cœur joies en s’intercalant dans un parcours dépaysant et riche en couleurs. Garni de nombreuses et de succulentes apparitions surprises le tour du monde en quatre vingt jours film de jeunesse se retrouve avec bonheur le temps venu quand toutes nos ambitions consumées avec l’âge appellent au secours un recadrage d’adolescent.Un film très célèbre qui à défaut d'être un chef-d'oeuvre est tout de même très agréable. Pas extrêmement drôle mais toujours plaisant, les cultures et pays visités sont un peu caricaturaux mais cela reste bon enfant. Plusieurs longueurs (notamment l'interminable corrida), mais certaines scènes sont trépidantes (attaque du train). Casting très british et impressionnant (même si la plupart des stars ne font qu'une courte apparition).(http://www.allocine.fr/film/fichefilm-32284/critiques/spectateurs/)

5 commentaires: