.

.

vendredi 17 août 2018

La Souris sur la Lune

La Souris sur la Lune (The Mouse on the Moon) est un film britannique réalisé par Richard Lester, sorti en 1963.Le duché du Grand Fenwick a un problème : son château n'a plus d'eau chaude. Afin de récolter les fonds nécessaires pour la réparation de la plomberie, le Grand Fenwick réclame de l'aide auprès des États-Unis, et en particulier son département de recherches spatiales. Les Russes envoient eux aussi de l'aide pour montrer qu'ils sont également partisans de l'internationalisation de l'espace. Tandis que le grand-duc rêve de bains chauds, le seul scientifique de l'État met tant bien que mal au point une fusée. États-Unis et Soviétiques ont vent du lancement imminent de l'engin et entrent alors dans une compétition pour être les premiers à atteindre la Lune. « The Mouse on the moon » est la suite en roue libre de « The Mouse That Roared » (1959) où Peter Sellers incarnait à lui seul les principaux personnages du minuscule pays du Grand Fenwick parti en guerre contre… les USA. Ici exit Peter Sellers. On revient à des valeurs sûres mais un peu passées de la comédie britannique qui cachetonnent dans des seconds rôles : Margaret Rutherford, John Le Mesurier et Terry-Thomas (respectivement en tant que reine, fonctionnaire et espion – et qui brillent tous par leur incompétence). Néanmoins les premiers rôles sont sympathiques, particulièrement Ron Moody en premier ministre amoral qui ne veut qu’une chose : pouvoir prendre enfin un bain chaud ! Ironiquement, ce deuxième épisode des aventures du Grand Fenwcik, débordant d’un charme désuet, est tourné par celui qui va bientôt incarner le swinging London sur grand écran, le réalisateur Richard Lester (« The Knack« , « A Hard Day’s Night », « Help« ). Lester sort tout juste d’une coopération télé avec deux des membres du trio comique The Goons : Peter Sellers justement et Spike Milligan. Avec eux, il a pu cultiver un humour emprunt d’absurde. Son premier film, la comédie musicale « It’s trad, dad! » et « The Mouse on the moon » confirment en tout cas cette acquaintance avec ce type d’humour très anglais.


                  

Dans une trame scénaristique très Ealinguesque, on trouve ici une petite communauté sympathique et innocente dont la tranquillité est mis en danger par l’imprudence et les ambitions d’un membre de la communauté (ici le premier ministre) et l’arrivée d’éléments extérieurs (l’espion britannique, les représentants russes et américains). Mais l’absurde est bien plus appuyé que dans les comédies Ealing. Le savant fou et le fils naif vont réussir à s’envoler dans l’espace avec leur coucou impossible. Le scénariste Leonard Wibberley et le réalisateur Richard Lester ne font aucun effort pour faire tenir debout l’intrigue. C’est du n’importe quoi et c’est parfaitement assumé. L’ensemble se révèle très plaisant, même si on se doute que Richard Lester n’était pas maitre à bord de son film. Pas sûr par exemple que les décors 100% studio et très vieillots aient été parfaitement assumés par le jeune réalisateur. Le côté old school de « The Mouse on the moon » semble être le contrepoint total des futures comédies de Lester.(https://cinemaderien.fr/the-mouse-on-the-moon-la-souris-sur-la-lune-1963/)




En pleine guerre froide, seuls les anglais et leur humour bien particulier pouvaient produire un film aussi satirique sur les deux grandes puissances que représentent les USA et la Russie. Et ils n'y sont pas allés de main morte ! Ils dressent un portrait sans concessions des uns et des autres, ne lésinant pas sur les caricatures et les clichés en tous genres. Ainsi, on peut y voir avec délices les services secrets des deux puissances se démener pour apporter de l'aide à ce que Mountjoy a présenté comme étant un programme spatial, gràce à des plans identiques sur lesquels seuls les décors et les personnages changent.Notons la présence de l'excellent Terry Thomas, célèbre acteur anglais dont le physique représente à merveille ce style "old england". On a pu le voir dans L'ABOMINABLE DOCTEUR PHIBES et sa suite, et il a également donné la réplique à Bourvil, notamment dans LA GRANDE VADROUILLE.(https://devildead.com/indexfilm.php3?FilmID=120&NamePage=mouse-on-the-moon--the--la-souris-sur-la-lune-)

3 commentaires: