.

.

mardi 31 juillet 2018

Sans mobile apparent

Quatre personnes sans rapport apparent entre elles sont tuées par la même arme à Nice. Le commissaire Carella (Jean-Louis Trintignant) enquête. Il y a tout d’abord une recherche de forme : respect des trois unités, découpage en quatre jours, entremêlements de dialogues, ruptures de scènes et ellipses audacieuses, surtout pour l’époque. Cela donne un rythme nerveux. La disparition et l’apparition d’acteurs importants en cours de projection, certes consécutive au scénario, joue aussi à titre de forme, donnant au spectacle un aspect déroutant (cf Psychose d’Hitchcock) qui en renforce le mystère. Puis il y a une intrigue bien intrigante, dont les rebondissements sont captivants pendant les trois quart de la projection. S’y ajoute une atmosphère assez étrange, un peu glacée, un peu lancinante, portée par la musique de Morricone. Et enfin un Trintignant éblouissant (belle course autour du vieux port de Nice), secondé par des comparses valeureux dont le regretté et excellent Sacha Distel. Au passif, la solution de l’intrigue, trop simple, encore qu’autour d’elle, le travail scénaristique soit intéressant, quelques invraisemblances (tir au pistolet à travers toute la largeur du vieux port), et quelque éléments restant inexpliqués (on ne voit toujours pas à la fin pourquoi la série de meurtres débute à ce moment précis). Mais cela n’a que peu d’impact sur la réussite indiscutable du projet.Je n'avais encore jamais revu "Sans mobile apparent" à la télévision, bien qu'en ayant gardé un bon souvenir lorsque je l'ai découvert au cinéma. Ce touche à tout de Philippe Labro (78 ans en 2014) n'a pas réalisé beaucoup de longs métrages, et c'est bien dommage car celui-ci est une pure merveille : on ne s'ennuie pas une seule seconde dans cette aventure policière que n'eut pas renié Hitchcock.



                   

D'ailleurs, comme le maître du suspense le faisait, Philippe Labro apparaît subrepticement dans son film...Et puis, il n'a pas hésité à palier ses lacunes de réalisateur en demandant des conseils à son ami Melville, jugez du peu. Le titre résume bien l'intrigue du scénario : un tueur en série assassine froidement des personnes apparemment sans lien entre elles, et on n'en voit pas tellement les raisons... Mais le commissaire incarné par Jean-Louis Trintignant ne va pas tarder à dénouer le fil de cet écheveau digne d'un Simenon. C'est bien construit, bien raconté, et on a hâte de connaître le dénouement que je ne dévoilerai pas. Et fréquenté par des stars italiennes qui avaient à l'époque le vent en poupe comme Carla Gravina et Laura Antonelli, splendides créatures. La seconde ne fut-elle pas la compagne momentanée de notre Belmondo national ? La seule légère ombre dans ce tableau est la musique d'Ennio Morricone qui, envahissante comme une scie, finit pare devenir lassante. Plus d'un million d'entrées au temps où le cinéma allait mal : les spectateurs et le bouche à oreille avaient eux aussi, plébiscité ce film...






Adaptation d'un roman d'Ed McBain, dont l'action est transposée de New York à...la Côte d'Azur ! Le flic s'appelle toujours Carrella, cependant, et est interprété génialement par Trintignant. Musique (à base de trompette) géniale de Morricone, réalisation très seventies, mais correcte de Labro, scénario qui tient très bien la route, ce film fait partie de mes chouchous du cinéma policier. Rare à la télévision, méconnu (ceci est la première critique AlloCiné du film !!), souvent oublié, mal-aimé (sans doute fut-il un échec lors de sa sortie ?), le film est cependant magistral. Avec le seul rôle au cinéma de Sacha Distel, dans le rôle d'un présentateur vedette.tres bon polar assez méconnu qui relate une histoire de partouze dans le beau monde nicois,un tres beau generique qui nous montre nice en panorama avec une tres belle musique d ennio morricone et une interpretation impressionante de jeanlouis trintignant en policier hargneux entouré de bons seconds roles.(http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=61563.html)

3 commentaires:

  1. C'est bien même très bien, et en plus c'est un beau fichier vidéo!
    Merci Corto pour agrémenter mes soirées d'Août .....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'y suis pour rien pour le fichier mais merci quand meme et bonne soirée !

      Supprimer