.

.

mercredi 6 juin 2018

Ennemis intimes

Ennemis intimes est un film français de Denis Amar, réalisé en 1987.Un jeune homme, Paul, gère un cinéma situé à flanc de falaise, dans un lieu isolé. Mona, la fille de l'ancien propriétaire, se rend un jour sur les lieux. Ils entament une liaison. Un jour, durant une absence de Mona, un homme d'âge mûr, vient assister à une projection de film. À la suite d'une altercation entre ce client et une bande de loubards, Paul et lui se retrouvent barricadés dans le cinéma, assiégés par la bande. L'homme, nommé Baudin, se révèle être le mari de Mona. Baudin et Paul, enfermés ensemble, entament une cohabitation difficile... Paul Tayar (Wadeck Stanczack) tient un cinéma dans des locaux désaf­fec­tés à flanc d’une côte déser­tique. Il y ren­con­tre Mona (Ingrid Held), qui cherche son père. Ils s’éprennent l’un de l’autre, mais la comé­di­enne part tourner à l’étranger. Plus tard, lors d’une pro­jec­tion, des loubards molestent un spec­ta­teur âgé, Baudin (Michel Ser­rault), qui s’avère être le mari de Mona. Mal­gré leur rival­ité, les deux hommes doivent s’allier pour résis­ter aux attaques des jeunes voy­ous hys­tériques qui assiè­gent le bâtiment…Un véritable OVNI comme le cinéma français des 80's savait les faire, à mi-chemin entre le film d'action et d'anticipation. Un huit-clos assez étrange qui vaut pour son lieu unique (cf l'affiche!) et son casting avec comme toujours un Michel Serrault au taquet. Bardé de défauts mais étrangement attachant !Huit clos Obsédant dans un cinéma à flan de falaise. On pense à Assaut de Carpenter. Ça bastonne grave (pour du film français), c'est un peu daté années 80 mais j'en garde un très bon souvenir.(https://www.senscritique.com/film/Ennemis_Intimes/636082)


   

Le face à face de deux hommes très différents, amoureux de la même femme, qui se retrouvent seuls dans un vieux cinéma planté à flanc de falaise, et cernés par une bande de voyous hystériques qui multiplient les attaques contre eux. Les deux hommes parviendront-ils à s entendre pour organiser leur survie ? Un huis-clos au suspense haletant. La confrontation entre Michel Serrault et Wadeck Stanczak est puissante et tragique. Ces dingues (géniaux) de LCJ ont ressorti un paquet de films oubliés des années 80, du plus mauvais à la perle méconnue, mais là... mystère. Dans la lignée de "Un été d'enfer" avec Lhermitte, un film bizarre. Un pitch surréaliste (des loubards en carton assiègent un splendide cinéma perdu en plein désert (!) et retiennent prisonnier le patron et son unique spectateur), des acteurs aussi paumés que le lieu où se déroule l'action , une bo complètement ratée ou du moins sans rapports... La seule question qui revient est "Pourquoi ?" Oui pourquoi ce film, cette "intrigue", cette direction artistique douteuse ? Comme d'habitude avec LCJ, à voir pour le coté rare (la collection "Les Films Du Collectionneur" n'a jamais aussi bien portée son nom) et la prestation enlevée de Michel Serrault (qu'on imagine bien avoir oublié jusqu'à l'existence même de ce machin), mais coté intérêt cinématographique...




Mona revient chez son père après un long silence. Sa demeure est une immense bâtisse d'acier, un cinéma isolé planté à flanc de falaise. Elle ne trouve que Tayar, qui loue depuis un an les lieux sans avoir jamais vu le père de Mona. Les deux jeunes gens s'éprennent l'un de l'autre. Un jour que Mona, comédienne, est en tournage à l'étranger, Tayar projette un film à quelques spectateurs quand trois jeunes voyous chahutent un homme d'une cinquantaine d'années. Tayar met tout le monde dehors énergiquement, sauf la victime. Etonné par l'étrange comportement de son hôte, Tayar le prend tout d'abord pour le père de Mona, mais découvre bientôt qu'il s'agit de son mari, Baudin. Dehors, les agresseurs de Baudin, attendent toujours qu'il sorte; et commencent à saccager la devanture du cinéma et briser les vitres de l'appartement où les deux hommes se sont réfugiés. Pendant deux jours et deux nuits, leur violence déferle alors que les deux hommes assiégés tentent de cohabiter en luttant contre leurs attaques...

1 commentaire:

  1. https://uptobox.com/6q53jkknosx8
    merci Francomac..
    Zik : https://uptobox.com/datkr90yya7b

    RépondreSupprimer