.

.

dimanche 8 avril 2018

La Belle et l'Empereur

La Belle et l'Empereur (Die schöne Lügnerin) est un film franco-allemand réalisé par Axel von Ambesser, sorti en 1959. En Autriche, lors du Congrès de Vienne de 1815, Fanny tombe amoureuse de Martin. Celui-ci se présente comme le valet de Metternich, mais il est en fait le comte de Waldau. Fanny en apprenant la supercherie décide de se venger. Elle rencontre au cours du bal le tsar Alexandre Ier de Russie, qui la prend pour une aristocrate. Pour Metternich, elle est une espionne.1815, à Vienne. La jeune corsetière Fanny découvre que Martin, l'élu de son coeur, n'est pas le valet du prince de Metternich mais un authentique comte. De dépit, elle se glisse dans le palais où se tient le congrès de Vienne qui, à la défaite de Napoléon, doit décider du sort de l'Europe. Elle y fait la connaissance du tsar Alexandre 1er. Celui-ci la prend pour une comtesse et l'emmène au grand bal qui se donne le soir même. Fanny s'enlise de plus en plus dans ses mensonges... C'est bien beau de se passer en boucle la trilogie des "Sissi"...Mais on peut se lasser! Voici donc, "La belle et l'empereur" du mèconnu Axel von Ambesser, filmè à la même èpoque, dans un technicolor clinquant à souhait, les amours, dans la Vienne romantique de 1615, d'une jeune corsetière et du Tzar Alexandre 1er! On est encore plus loin de la rèalisation historique que dans les "Sissi" d'Ernst Marischka, mais le couple, composè par Jean-Claude Pascal et la belle et grande Romy Schneider, exalte un dèlicieux parfum pour midinettes en mal de romantisme! A voir surtout pour Romy qui pousse même la chanson: ""Ja, Man Verliebt Sich"...


   


Elle a maintenant 21 ans, a déjà tourné 16 films en 6 ans, et, depuis "Jeunes filles en uniforme" sorti un an plus tôt, s'éloigne à la vitesse grand V du personnage d'ingénue fraîche, candide et tumultueuse de ses "Heimatfilme". Elle est devenue une jeune femme resplendissante de beauté, d'élégance et de grâce. Pas désagréable comme petite comédie, on voit surtout que si Romy Schneider joue le jeu elle est déjà au dessus de ses partenaires.Hormis de jolie costumes, de sympathique décors et la belle frimousse de Romy Schneider, il n’y pas grand chose a sauver de ce long métrage franco-allemand. L’histoire n’est vraiment pas captivante et la mise en scène nous plonge assez souvent dans un ennui profond. Il s’agit pour moi d’une simple bluette qui peut éventuellement plaire au midinettes, et encore…Romy dans ses jeunes années. Romance porté à l'écran de façon agréable.très belle romy et un jean claude pascal éblouissant un film vraiment pour les mauvais jours car quelle splendeur très beaux costumes et très belles danses une seule chose a regretter le grand père est grotesque à regarder sans modérations...

5 commentaires:

  1. Romy Schneider, donc on a vu le talent s’épanouir sous nos yeux et l’émancipation de ces personnages tout au long de sa carrière. Elle a commencé tôt, mais elle nous a quittés beaucoup trop vite. Ainsi va la vie ! J’aime à imaginer qu’elle aurait été ces prochains rôles si elle avait vécu beaucoup plus longtemps. Une grande parmi les grandes ! Merci pour ce film et les notes biographiques.

    RépondreSupprimer
  2. Film vu il y a longtemps, bien sympa de nous le proposer en belle qualité. Merci bien !

    RépondreSupprimer