.

.

dimanche 6 août 2017

Gábor Szabó

Gábor Szabó, né Gábor István Szabó le 8 mars 1936, est un guitariste hongrois de jazz connu pour son mélange de jazz, musique pop rock et musique folklorique hongroise. Il est mort le 26 février 1982. Gábor Szabó a aussi joué sur un de ses disques du sitar (Jazz raga - Impulse, 1966).Gábor Szabó est né à Budapest. Il commence l'apprentissage de la guitare à quatorze ans, inspiré par le jazz qu'il écoute sur la radio Voice of America. Il rejoint les États-Unis en 1956 et entre à la Berklee School of Music à Boston. En 1958 il se produit au Newport Jazz Festival, et fait partie du quintet de Chico Hamilton de 1961 à 1965. À la fin des années 1960, Gábor Szabó fonde avec Cal Tjader et Gary McFarland le label éphémère Skye Records3, chez qui il enregistre son album avec Lena Horne, en octobre et novembre 1969. Il faisait déjà partie de son orchestre lorsqu'elle chantait au Nugget's dans le Nevada en novembre 1966, et avec Harry Belafonte) au Caesar's Palace à Las Vegas en septembre 1969. Son jeu comporte certains éléments repris à la musique folklorique hongroise, ainsi que des effets larsen inspirés par le rock.




                  


Sa composition Gypsy Queen est devenue célèbre après que Carlos Santana l'a reprise en 1970 dans son album Abraxas. Son album pour Impulse!, Wind, Sky And Diamonds, est enregistré en 1967 avec le groupe The California Dreamers, un ensemble vocal avec Ron Hicklin (en), Al Capps, Loren Farber, John Bahler (en), Tom Bahler (en), Ian Freebairn-Smith, Sally Stevens, Sue Allen et Jackie Ward (en)3. Au cours de sa carrière solo, il a joué avec de nombreux artistes comme Ron Carter, Paul Desmond, Lena Horne, Charles Lloyd, Gary McFarland et Bobby Womack. Gábor Szabó avait le sentiment d'être difficilement accepté dans le milieu du jazz américain. Lors d'un concert en 1977 au Catamaran Hotel à San Diego, il se plaint du succès de George Benson, Breezin' (composé par Bobby Womack) ; il expliqua au public qu'il avait enregistré cette chanson bien avant Benson, et que ce dernier lui avait tout simplement volé ses arrangements. On peut écouter sa version sur l'album High Contrast (1971) avec Bobby Womack. Il meurt en 1982 à Budapest, de retour chez lui à la suite de problèmes rénaux et hépatiques.


                  



Il a quatorze ans lorsqu’il reçoit de son père sa première guitare. (Guitares : Martin D-45, Martin D-285, Ovation "Custom Legend Acoustic", Gibson "1965 J160E", Howard Roberts Epiphone, Fender Stratocaster. Amplificateurs : Toby "Circular", Fender "Twin Reverb" - 100 Watt", Benson 1.)II travaille en autodidacte quatre années, s’initiant au jazz par les disques et les émissions de la « Voix de l’Amérique ». De 1954 à 1956, Gabor Szabo se produit dans sa ville natale au sein de formations locales, accompagne des chanteurs et compose pour le cinéma et la radio. Le 22 novembre 1956, il décide de s’expatrier aux États-Unis. Il se fixe à Boston, étudie à la Berklee School of Jazz (1957-5?) tout en jouant avec de nombreux orchestres dont celui de Toshiko Akyoshi. En 1958, Gabor Szabo fait partie du Newport International Band. Membre du quartette de Chico Hamilton de 1961 à 1964, il travaille ensuite avec Charles Lloyd (1965), Gary McFarland et dirige son propre groupe (1966-68). Etabli à Los Angeles, Gabor Szabo exerce ses activités à la télévision et fonde le Perfect Circle formation dont le répertoire va de là (pseudo) musique classique au jazz-rock.


                  


L’émergence du rock (notamment George Harrison, Eric Clapton et Jimi Hendrix) permet à Szabo d’expérimenter des formes de jazz plus accessibles. Durant les années 70, Gabor Szabo se produit régulièrement le long de la côte ouest, hypnotisant le public avec son style enchanteur et fascinant mêlant jazz, pop, musique gypsy et indienne. Souffrant de troubles hépatiques et rénaux, il revient à Budapest pour y être hospitalisé en décembre 1981. Gábor Szabó meurt à Budapest en février 1982. Gabor Szabo a remporté le référendum de la revue « Down Beat », catégorie « New Star », en 1964. Après avoir œuvré dans le plus pur style hard bop (lignes mélodiques capricantes parsemées de fulgurances, phrasé rugueux foisonnant d’audaces harmoniques et rythmiques), Gabor Szabo, touché par le mysticisme, oriente son art vers la musique indienne, s’efforçant de faire sonner son instrument à la manière du sitar. A la fin de sa carrière, Gabor Szabo utilise talentueusement les multiples ressources offertes par l’électronique (distorsion, réverbération, larsen, etc…). Technicien habile, il improvise avec une verve et une intelligence remarquables.(http://www.musiqxxl.fr/gabor-szabo/)


                    


Bacchanal, album de 1968 enregistré avec des pointures américaines, est le seul album que je connaisse de l'artiste. On me l'avait conseillé en pointant la ressemblance entre la musique de Gábor Szabó et certains des moments les plus mélodiques de l'œuvre de John Zorn (Bar Kokhba, Dreamers, etc...). Et, sur une piste, que je vous laisse dénicher par vous-mêmes, il est vrai que le cousinage est évident. Pour le reste, on oscille entre jazz et pop de la fin des années 60 sans que jamais l'album ne ressemble trop à de la muzak ou ne semble se compromettre dans le mainstream le plus gluant. A noter un jeune Jim Keltner (qui deviendra une des pointures les plus respectées de la batterie) particulièrement en forme sans être démonstratif mais tout le groupe est à l'avenant réussissant la fusion jazz/pop tout en servant les influences hongroises de leur leader qui viennent enluminer cette musique de saveurs tsiganes et est-européennes. En bref, un bel album d'un artiste disparu en 1982 mais dont la musique est toujours aussi vivante, en particulier sur cet exquis Bacchanal.

1 commentaire:

  1. https://archive.org/compress/HighContrastSideA/formats=VBR%20MP3&file=/HighContrastSideA.zip
    https://app.box.com/shared/59d5gb1cae
    http://www33.zippyshare.com/v/Q77awqjo/file.html
    http://www33.zippyshare.com/v/AtLVZbAD/file.html
    http://www33.zippyshare.com/v/TngTuGAH/file.html (mdp : Melanchthon)
    https://1fichier.com/?zc0gqr4v7l
    https://1fichier.com/?b3yj1ngg0d
    http://www114.zippyshare.com/v/lVqfgcHE/file.html

    RépondreSupprimer