.

.

lundi 10 avril 2017

Zaï Zaï Zaï Zaï

Les trois premières planches de Zaï Zaï Zaï Zaï, le nouvel album de Fabcaro (Carnet du Pérou : Sur la route de Cuzco), alias Fabrice Caro sont déroutantes. A la caisse d’un supermarché, Fabrice, alter ego de l’auteur, réalise qu’il a oublié dans la poche de son autre pantalon la carte de fidélité du magasin. Interrogé par le vigile, il panique et le menace avec un poireau avant de s'enfuir. Il devient alors le fugitif le plus recherché de France, traqué par la police et les médias.
Vous avez dit absurde ? Pas seulement. Par le biais d'un récit choral, Zaï Zaï Zaï Zaï tourne en ridicule notre société, page après page et transforme un improbable road-movie en ode à la tolérance. Une vraie réussite qui confirme le prolifique Fabcaro dans son statut d'humoriste graphique. Ces cinq planches prises (presque) au hasard devraient vous en convaincre.

Parce qu’elle ridiculise notre société de consommation
consommation
         
Parce qu’elle raille les médias
Capture d’écran 2015-06-23 à 11.08.43
           
Parce qu’elle se moque de la police
Capture d’écran 2015-06-23 à 11.07.55


          
Parce qu’elle épingle le racisme ordinaire
racisme2
             

Parce qu’elle brocarde la famille
famille
Zaï Zaï Zaï Zaï de Fabcaro est disponible dans la collection Monotrème [MINI] chez 6 Pieds Sous Terre, 72 pages . (http://blog.francetvinfo.fr/popup/2015/06/23/pourquoi-zai-zai-zai-zai-est-la-bd-la-plus-drole-de-lannee.html)

1 commentaire: