.

.

jeudi 2 juin 2016

Herbert Lom

Dès l'un de ses tout premiers films, The Young Mr. Pitt de Carol Reed (1942), il interprète Napoléon, et se spécialise rapidement dans les rôles de méchants ou de personnages inquiétants, tenant plus rarement des rôles sympathiques. Dans les années 1940-50, il apparaît notamment en psychiatre dans Le Septième Voile avec James Mason, en organisateur de combats de lutte dans Les forbans de la nuit de Jules Dassin aux côtés de Richard Widmark et dans le rôle de l'un des bandits de Tueurs de dames, un classique de l'humour noir anglais où il côtoie Alec Guinness et Peter Sellers. Il incarne pour la seconde fois Napoléon dans Guerre et paix en 1956. Herbert Lom mène une carrière riche et internationale, interprétant des seconds rôles dans Spartacus de Stanley Kubrick, Le Cid ou Pancho Villa. On le retrouve en Capitaine Némo dans L'Île mystérieuse puis il se montre tout disposé à servir le cinéma fantastique et d'épouvante durant la période Hammer : il incarne notamment Le Fantôme de l'Opéra dans le film homonyme de Terence Fisher en 1962, ou encore Van Helsing dans Les Nuits de Dracula avec Christopher Lee et un petit rôle dans Asylum. De son imposante filmographie, on retient en particulier le rôle du commissaire Dreyfus, rendu progressivement fou par les maladresses de l'inspecteur Clouseau dans la série de films La Panthère rose, réalisés par Blake Edwards. Ces films lui permettent de s'éloigner des personnages de méchants et d'aborder un registre comique1. Il est présent à partir du second épisode, Quand l'inspecteur s'emmêle (1964) et reste fidèle au personnage jusqu'au huitième et dernier volet réalisé par Blake Edwards en 1993. Parmi ses dernières apparitions, on retiendra le rôle (sympathique) du Dr Weizak dans Dead Zone de David Cronenberg (1983).(Wiki)


                               


L'Enquête mystérieuse (The Frightened City) est un film noir britannique, tourné aux studios de Shepperton en 1961. On se souvient de lui surtout parce qu'il a offert un de ses premiers grands rôles à Sean Connery, juste avant qu'il accède à la gloire mondiale dans le personnage de James Bond, et aussi à cause de son thème musical The Frightened City joué par les Shadows et qui a été un des premiers succès majeurs de ce groupe.À Londres, le truand de haut vol Waldo Zhernikov, associé à son collègue Harry Foulcher, s'active à professionnaliser l'industrie du racket dans Soho en montant un « syndicat du crime » fédérant de gré ou de force les gangs en place. Zhernikov embauche pour ce faire Paddy Damion, jusque là simple cambrioleur mais connu pour son sang-froid et son habileté, comme tel susceptible de ne pas attirer l'attention de la police. Mais un conflit sanglant s'élève entre les commanditaires de Paddy et un de ses amis personnels. L'heure va être à la trahison, au meurtre, à la vengeance.Waldo Zhernikov a réussi à unir plusieurs gangs sous ses ordres. Un homme décide de s'opposer à Zhernikov. Il est aussi tôt abattu. Paddy, un ami de la victime va décider de collaborer avec la police pour venger la mort de son ami.
Comme un certain nombre de films de crime britanniques d' après - guerre (tels que The Blue Lamp) ce film traite de l'affrontement entre deux différents types de criminels. Il y a les anciens criminels scolaires qui connaissent les règles - pas de fusils, très peu de violence.



           

Et il y a la nouvelle génération, beaucoup plus violent et ne pas jouer selon les règles. Alors que la lampe bleue voit le nouveau type de criminel que de jeunes voyous hors contrôle avec très peu de sens dans la ville Effrayé que nous avons les prémices d'une théorie du complot - voyous violents étant contrôlés par de puissants hommes riches. Herbert Lom est merveilleusement lisse et sinistre. John Gregson était un solide si l'acteur spectaculaire et il est tout à fait adéquat. Sean Connery est assez bon dans ce qui est vraiment le rôle le plus complexe et exigeant dans le film. Il y a une amende de support coulé. John Lemont est un réalisateur britannique très obscur dont la carrière a été plutôt bref, mais il est assez compétent. Compétente est le meilleur mot pour décrire ce film - il ne parvient pas à de grandes hauteurs et il est pas stylistiquement extravagant mais il y a assez de succès dans ses limites modestes.(http://www.choisirunfilm.fr/film/l-enquete-mysterieuse-92311.htm)



                               


Un bon film à sketches fantastiques, avec une petite dose de psychanalyse surtout visible dans la partie avec Charlotte Rampling et Britt Ekland, dont les anglais semblent être les spécialistes et dont le plus célèbre et réussi représentant est "Au coeur de la nuit". Les ingrédients ici sont quasiment les mêmes que dans cette dernière oeuvre : casting prestigieux (Peter Cushing, Herbert Lom, Charlotte Rampling, Britt Ekland, Patrick Magee, Robert Powell, pas mal !!!), écriture des sketches soignée (sauf le dernier avec Herbert Lom !!!), fil conducteur intéressant et solide, fin glaçante... Mais hélàs le quatrième et dernier sketche, celui avec Herbert Lom, n'est pas du tout à la hauteur des trois autres et vire même un moment dans le ridicule. Dommage mais le reste vaut incontestablement plus qu'un coup d'oeil.  Avec les films à sketchs ce que l'on craint toujours c'est que les différentes histoires soient inégales mais Asylum contient des histoires de niveau équivalent sauf peut-être la dernière avec Charlotte Rampling et Britt Ekland qui donne l'impression d'avoir une atmosphère moins travaillée. Personnellement ma préférence va pour le 2nd sketch en plus Peter Cushing joue dans celui-ci, une histoire sombre qui aurait pu faire à elle toute seule l'objet d'un long-métrage. Par contre là ou Asylum faiblit c'est le coup de la poupée à la fin qui a une apparence ridicule mais sinon c'est un film d'épouvante qui se regarde avec plaisir si comme moi vous aimez le genre.


        
Une oeuvre particulièrement aigue en forme de huis-clos, et naviguant admirablement à travers les écueils trop aisés; l'essentiel de l'intrigue en trompe l'oeil nous faisant découvrir uniquement vers la fin le récit de ce psy-martyr face à ces rudes prisonniers aigris - la séquence des paysans endimanchés à la messe restant un classique parmi les classiques. -   Une oeuvre étrange que cet Asylum, mais qui se révèle être au final être un bien bon film à sketchs. Le scénario est en effet intelligent, et finalement, les sketchs et l'histoire principale sont assez complémentaires, sans que l'un ne desserve l'autre. Il y a dans ce film une réelle volonté de créer, de bien faire, qui fait vraiment plaisir à de nombreuses reprises, notamment dans l'intelligence des histoires, et dans la capacité à jouer sur le vrai-pas vrai, sur la la qualité de la suggestion qui permet au spectateur de prendre un réel plaisir.


                                


Au final, Roy Ward Baker a réussi son coup avec ce film fantastique qui n'est pas ce que l'on pourrait appeler un film mineur, mais qui est surtout diablement séduisant. Un bon film hormis une chose qui gâche malheureusement tout, la poupée qui marche, ce passage fait basculer tout le film du "potentiellement réaliste" au "fanstastique absurde", en revanche la chute avec l'infirmier qui ne l'est pas vraiment (vous comprendrez si vous avez vu le film) est très bien trouvé, oui car dans les récits des malades, il y'a du surnaturel, hors comme c'est des malades cela reste dans le normal et appartiens a leur délire, en revanche l'épisode de la poupée se passe directement a l'asile et implique les personnages de départ, ceux qui font le lien avec le monde "réèl", du coup en passant dans du fantastique l'histoire ne fait plus peur puisqu'elle n'est plus dans le domaine du plausible, bon je sais pas si c'est très clair mais en tout cas c'est mon avis .(Allociné)                                                                                

3 commentaires:

  1. https://1fichier.com/?gva19g93nz
    http://fboom.me/file/b7eeb33a2f127/As7y2lm.part1.rar
    http://fboom.me/file/37cc5a9e3559c/As7y2lm.part2.rar
    http://www.opensubtitles.org/fr/subtitles/4583081/asylum-fr

    RépondreSupprimer
  2. très bon aussi dans LA MARQUE DU DIABLE 1970 LE MANOIR DES FANTASMES 1974 et LA SECTE 1991 bons film

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LA MARQUE DU DIABLE ici :https://mega.nz/#!nc5ymSCK!fVg9RfZg1ODoDAgKpu0wuY8sgIhMvjn80L1I_UxfUrI, la secte là : https://www.youtube.com/watch?v=SCbDH09IteY ,Merci Fantomas !

      Supprimer