.

.

mercredi 15 juin 2016

Art Farmer

Le trompettiste et bugliste américain de jazz Arthur Stewart Farmer naît à Council Bluffs, dans l'Iowa, le 21 août 1928. Alors qu'il a quatre ans, son père meurt accidentellement ; sa mère s'établit à Phoenix, Arizona. Très musicienne, elle l'initie dès l'âge de six ans au piano ; il étudie ensuite le violon, le tuba et enfin la trompette. En 1945, il quitte Phoenix pour Los Angeles avec son frère jumeau, Addison Gerald Farmer (1928-1963), qui deviendra un très solide bassiste et accomplira l'essentiel de sa carrière avec lui. C'est avec Horace Henderson, Floyd Ray, Roy Porter, Gerald Wilson et Johnny Otis que le jeune Art Farmer fait ses débuts professionnels. En 1947, à New York, il découvre le be-bop et travaille dans l'orchestre de Jay McShann. On le retrouve en 1948 en compagnie de Benny Carter puis, en 1949, de Dexter Gordon, de Frank Morgan et de Teddy Edwards. Cette même année, il réalise son premier enregistrement, au sein du quintette de Wardell Gray, où il rencontre Hampton Hawes. 


                               


En 1953, il participe avec Clifford Brown à la tournée européenne du big band de Lionel Hampton. Il fonde avec Gigi Gryce un quintette qui se produira de 1954 à 1956, appartient au quintette d'Horace Silver (1956-1958), rejoint au côté de Charlie Mingus le New Directions Band de Teddy Charles et enregistre avec Julian « Cannonball » Adderley (Alabama Concerto, 1958) et Bill Evans (Modern Art, 1958), notamment. Gerry Mulligan l'appelle en 1958 pour remplacer Chet Baker dans son célèbre quartette. En 1959, Art Farmer crée avec le saxophone ténor Benny Golson un sextette très original – le Jazztet –, où le trombone, successivement tenu par Curtis Fuller et Grachan Moncur III, se joint à la trompette et au saxophone habituellement utilisés en la circonstance. La formation, où figure également le pianiste McCoy Tyner, connaîtra un grand succès jusqu'à sa dissolution en 1962 ; parmi ses enregistrements figurent des classiques du be-bop, dont Meet the Jazztet (1960), dans lequel figurent les standards Killer Joe, I Remember Clifford.(Encyclopaedia Universalis)


                                

Aussi éloigné, au sein de sa génération, de la virtuosité transcendante de Clifford Brown que de l’immodestie tapageuse de Miles Davis, Art Farmer partagea davantage de points communs avec Chet Baker - une sorte de lyrisme pudique et de retenue naturelle. Pourtant, la comparaison ne résiste guère à l’analyse : là où Chet creuse inlassablement le même sillon, Art Farmer fit montre d’une inlassable curiosité et d’une saisissante faculté d’adaptation. Issu du terreau de la « Black California » où il côtoya le saxophoniste Wardell Gray et le pianiste Hampton Hawes, Art Farmer n’eut de cesse de diversifier ses expériences, en vivant intensément l’aventure du big band de Lionel Hampton au cours d’une mémorable tournée européenne en 1953, et en se plongeant dans le creuset avant-gardiste de son temps, avec Teddy Charles, Hal McKusick, Gerry Mulligan ou George Russell. 


                                

Doté d’une sonorité qui savait se fondre dans le groupe, Art Farmer croisa le fer avec de multiples partenaires pour des orchestres à double tête, avec Horace Silver, Gigi Gryce, Jim Hall ou bien sûr Benny Golson, avec qui il cofonda le célèbre Jazztet. Et pourtant, quels que soient les contextes, on reconnaît aisément son phrasé équilibré, habile à sculpter l’espace dans les ballades, ou à inventer sans esbroufe dans les tempos vifs, qu’il se produise à la trompette ou au bugle, qu’il adopte au début des années 60. Et pour évoquer ce maître de l’équilibre, j’ai le plaisir de recevoir pour la première fois dans cette émission Pascal Anquetil, qui dirige le Centre d’Information du Jazz, et dont on retrouve la signature dans le magazine Jazz Magazine / Jazzman.(France musique)


                                



Farmer était un trompettiste de jazz américain. Il a aussi joué du bugle et de la « flumpet » (un instrument hybride entre la trompette et du bugle fabriqué pour lui par David Monette). Art Farmer, dont le frère jumeau Addison Farmer mort en 1963 était un bassiste renommé, a grandi à Phoenix en Arizona et a d’abord appris le violon et le piano. À 15 ans, il a commencé à jouer de la trompette dans un orchestre de bal. Farmer partit ensuite avec son frère à Los Angeles, découvrit alors le jazz et joua avec Benny Carter, Gerald Wilson et Dexter Gordon. Lionel HamptonEn 1953 il déménage à New York et joue avec l’orchestre de Lionel Hampton et avec Clifford Brown, Lester Young, Quincy Jones et Gigi Gryce puis plus tard avec Coleman Hawkins, Thelonius Monk, Charles Mingus, Art Blakey, Hank Mobley, Sonny Clark, Clifford Jordan et dans le Quartet de Gerry Mulligan.



                               


Il explore alors des voies jazziques expérimentales avec Teddy Charles, Teo Macero et George Russell. Dans les années 1960, il acquiert une renommée légendaire avec « The Jazztet », combo formé avec le saxophoniste Benny Golson et le tromboniste Curtis Fuller. En 1982, il reforme de nouveau « The Jazztet » avec ses anciens complices, gravant pour l’occasion 4 disques sous le nom du groupe. Art Farmer fait des tournées pendant plusieurs années dans toute l’Europe et s’installe finalement en Autriche en 1994. Il y joue avec l’orchestre de la radio autrichienne (« Österreichisches Rundfunkorchester »). À côté du jazz, il intervient aussi comme trompettiste de musique classique, par exemple comme soliste dans les Concertos brandebourgeois ou le concerto n°1 pour trompette de Joseph Haydn. Parmi ses partenaires on peut citer Gerry Mulligan, Slide Hampton, Ron Carter, Jerome Richardson, Wynton Marsalis,Geoff Keezer, Jim Hall et Lewis Nash. Farmer a beaucoup enregistré sous son nom vers la fin de sa carrière.(http://republic.pink/art-farmer_469065.html)


                               


Je profite de la (re)découverte d’un disque fabuleux pour faire partager deux coups de cœur. Un nom, deux disques. Un même titre pour deux albums incontournables réalisés par des artistes non moins incontournables eux aussi. En effet, à deux ans d’intervalle Art Farmer et Art Pepper gravirent dans le marbre deux disques nommés « Modern Art ». Ces deux géants se sont-ils concertés avant de nous gratifier de ces deux merveilles ? Peu probable, qui sait… Les 28 décembre 1956 et 14 janvier 1957, le saxophoniste alto, qui deviendra une des légendes du courant West coast, entre en studio avec son 4tet pour y enregistrer 8 thèmes. Quatre compositions signées Art Pepper, quatre standards, dont l’intemporel « What is this thing called love » dont le quartet livre une version d’une grande poésie. 


               


A cette période l’altiste californien est en prise direct avec les pires ennuis liés à la drogue, à la justice, et autres déboires. Il faut savoir qu’Art Pepper pouvait, dans une même journée, commettre un cambriolage, dans le but de dégager quelque pécule permettant de s’injecter dans les veines le poison cher à tant de jazzmen, et l’après-midi enregistrer un chef d’œuvre tel que « Meet The Rythme Section » ou « Modern Art ». Le quartet est composé de Russ Freeman au piano, un fidèle de Pepper, pianiste très subtil, tout en mélodie, très ancré de le style West Coast, de Ben Tucker à la contrebasse, et de Chuck Flores à la batterie. La musique présente toute la décontraction et le naturel lié à l’esthétique de la côte ouest combiné avec la sensibilité si touchante du jeu d’Art Pepper. Quel autre saxophoniste alto est capable d’être si tendre, virevoltant et émouvant à la fois ?(http://www.la52eme.fr/blog/do/tag/art-farmer-et-art-pepper/)

1 commentaire:

  1. http://www.uploadable.ch/file/dgnKyBw2b3DW/artfadis.part01.rar
    http://www.uploadable.ch/file/5JAFDPvP2MRR/artfadis.part02.rar
    http://www.uploadable.ch/file/nPr4tNTvS2eM/artfadis.part03.rar
    http://www.uploadable.ch/file/8g7jB6JGbmcu/artfadis.part04.rar
    http://www.uploadable.ch/file/uSjYKZdghY8u/artfadis.part05.rar
    http://www.uploadable.ch/file/3Dg6RQXcmASk/artfadis.part06.rar
    http://www.uploadable.ch/file/d6mXDFbkuCc5/artfadis.part07.rar
    http://www.uploadable.ch/file/Cda2EZp7QcJJ/artfadis.part08.rar
    http://www.uploadable.ch/file/bhVuP9wqPzFb/artfadis.part09.rar
    http://www.uploadable.ch/file/UrV7Wetct974/artfadis.part10.rar
    http://www.uploadable.ch/file/KDK7cd3m9TdT/artfadis.part11.rar
    http://www.uploadable.ch/file/rpu76e4JcW5d/artfadis.part12.rar
    http://www.uploadable.ch/file/PpreF2K72M6v/artfadis.part13.rar
    http://www.uploadable.ch/file/EP4heAz2nBk5/artfadis.part14.rar
    http://www.uploadable.ch/file/6rTy8NW5Tp7m/artfadis.part15.rar
    http://www.uploadable.ch/file/cc7N8SZDwK7B/artfadis.part16.rar
    http://www.uploadable.ch/file/kFqtztsU2sAD/artfadis.part17.rar
    http://www.uploadable.ch/file/3wqZtaQMNn5N/artfadis.part18.rar
    http://www.uploadable.ch/file/xJQMAykW2unu/artfadis.part19.rar
    http://www.uploadable.ch/file/G7JCSTucvGdz/artfadis.part20.rar
    http://www.uploadable.ch/file/VWS3ZMfxJpeu/artfadis.part21.rar
    http://www.uploadable.ch/file/MVTbE3G4utKt/artfadis.part22.rar
    http://www.uploadable.ch/file/TnrGnF3mMsgt/artfadis.part23.rar
    http://www.uploadable.ch/file/AMSz6zMHFMBu/artfadis.part24.rar
    http://www.uploadable.ch/file/ssymSmXtMgQX/artfadis.part25.rar
    http://www.uploadable.ch/file/YYwJAVvc4wTd/artfadis.part26.rar
    http://www.uploadable.ch/file/gQtR87c9SbVZ/artfadis.part27.rar
    http://www.uploadable.ch/file/GKnwAUYhXZX6/artfadis.part28.rar
    http://www.uploadable.ch/file/9r42HsxDqNq9/artfadis.part29.rar
    http://www.uploadable.ch/file/j3MVBt6KjvED/artfadis.part30.rar
    http://www.uploadable.ch/file/34mXkChX3zsj/artfadis.part31.rar
    http://www.uploadable.ch/file/n28TQEfas53R/artfadis.part32.rar
    http://www.uploadable.ch/file/CqnGFyGMY898/artfadis.part33.rar
    http://www.uploadable.ch/file/mcxVHzMz9f4Y/artfadis.part34.rar
    http://www.uploadable.ch/file/3nmmtxgVHPQx/artfadis.part35.rar
    http://www.uploadable.ch/file/hkbYceKnyNeM/artfadis.part36.rar
    http://www.uploadable.ch/file/cRUqgcpzEACN/artfadis.part37.rar
    http://www.uploadable.ch/file/WsFcTa5umCgb/artfadis.part38.rar
    http://www.uploadable.ch/file/J4VReGFEMVJP/artfadis.part39.rar
    http://www.uploadable.ch/file/MpqE3NRrR68e/artfadis.part40.rar
    http://www.uploadable.ch/file/B25rk4RvhBxd/artfadis.part41.rar
    http://www.uploadable.ch/file/4ZBYrWxQV7y5/artfadis.part42.rar
    http://www.uploadable.ch/file/yfq2JCFz7uyb/artfadis.part43.rar
    http://www.uploadable.ch/file/5UMyszzAJ62n/artfadis.part44.rar
    http://www.uploadable.ch/file/WBCzbvGwVHf8/artfadis.part45.rar
    http://www.uploadable.ch/file/YJZa24mRSKzR/artfadis.part46.rar
    http://www.uploadable.ch/file/jFjwfgMauaxE/artfadis.part47.rar
    http://www.uploadable.ch/file/s8q8zbBkeXgs/artfadis.part48.rar
    http://www.uploadable.ch/file/4fjzyW8nUvUz/artfadis.part49.rar

    RépondreSupprimer