.

.

samedi 26 mars 2016

Denise Grey

Née à Châtillon, en Vallée d'Aoste, elle est naturalisée française le . Elle débute au cinéma en 1915 dans le film muet En famille, adaptation du roman d'Hector Malot, avant de se consacrer au théâtre. Elle revient au cinéma, parlant cette fois, dans les années 1930. Elle connaît le succès dans les années 1940 avec des films comme Monsieur Hector (1940), Boléro (1942), L'Honorable Catherine (1943), Les caves du Majestic (1944) ou encore Le Diable au corps (1946). L'âge ne met pas fin à sa carrière. Ainsi, en 1972, elle apparaît dans la série télévisée Les Rois maudits. Le film La Boum, où elle joue « Poupette », l'arrière-grand-mère de Sophie Marceau, la fait connaître aux générations des années 1980. Elle a été pensionnaire de la Comédie-Française de 1944 à 1946, puis de 1957 à 1958. Elle a été la compagne d'Henri Bara (mort accidentellement en 1919), dont elle a eu une fille, Suzanne Grey, également actrice. En 1988, elle interprète la chanson Devenir vieux. Elle meurt en 1996, quelques mois avant ses cent ans. Elle repose auprès de son mari dans le cimetière d'Arradon (Morbihan).


                                

Tête Blonde est un film français réalisé par Maurice Cam, sorti en 1950. Lorsqu’il trouve un colis dans le métro, étant donné cette période de restrictions, M. Truche pense que c’est peut être une bonne affaire, il le ramène chez lui mais y découvre une tête de femme. Une amie de M. Truche ayant justement disparu, le commissaire l'accuse de l'avoir assassinée et découvre la tête enterrée dans sa cave. Mais la petite amie, que M. Truche aime platoniquement, revient de la campagne et l'on repère en même temps l'assassin de l'inconnue. Au temps des restrictions, M. Truche découvre un paquet dans le métro. Croyant faire une bonne affaire, il le ramène chez lui mais y découvre une tête de femme. L'amie de M. Truche ayant justement disparu, le commissaire l'accuse de l'avoir assassinée et découvre ia tête enterrée dans la cave. Mais la petite amie, que M. Truche aime platoniquement, revient de la campagne et l'on repère en même temps l'assassin de l'inconnue.



   


Julietta est un film français réalisé par Marc Allégret, sorti en 1953. Juliette Valendor est une jeune fille romanesque et rêveuse qui accepte difficilement le fiancé quinquagénaire que lui a choisi sa mère : le très mondain prince d'Alpen. L'occasion lui est donnée de rencontrer l'homme de ses rêves en la personne de l'avocat André Landrecourt. Mais André ne s'aperçoit pas tout de suite qu'il a en face de lui la femme de sa vie. À cause d'un étui à cigarettes oublié et d'un train raté, il héberge Julietta dans sa maison de Poitiers mais reçoit en même temps sa fiancée, la capricieuse Rosie, ex-maîtresse du prince d'Alpen. Ce qui provoque nombre de situations cocasses. Enfin conscient du charme de Julietta, André rompt avec Rosie qui repart au bras du prince. Les rêves et les chimères de Julietta se matérialisent enfin. Ecrite par Françoise Giroud et mise en images par Henri Alekan, cette comèdie à l'amèricaine , avec quiproquos et happy end, se regarde avec un plaisir certain! L'ingènuitè de Dany Robin qui campe une piquante "Julietta" (en mangeant du saucisson et du chocolat en même temps), y est pour beaucoup! Jean Marais qui n'ètait peut-être pas l'acteur qu'il eût fallu pour incarner Andrè Landrecourt, un avocat promis à un brillant avenir, s'en tire à son honneur! Quant à Jeanne Moreau, âgèe de seulement 25 ans, elle apporte une petite note sympathique à cette bluette attachante signèe Marc Allègret, qui n'est pas sans charmes...Une comédie gentillette et divertissante, enlevée et légère comme une bulle de champagne. Dany Robin crève l'écran dans cette jolie bluette romantique à l'américaine et Jeanne Moreau, au travers d'un rôle ingrat révèle son talent pour la comédie. Quant à Jean Marais, c'est la seule erreur de casting... Une agréable surprise !


   


Une comédie pétillante, mais à l'interprétation bien trop théâtrale et artificielle, en particulier la mère de Julietta qui en fait des tonnes. On est bien trop proche du vaudeville que du cinéma.    Une comédie gentillette à l'américaine qui repose sur des quiproquos amusants sans être réellement novateurs, un scénario intéressant mais peu crédible, un humour fin bien que parfois un peu lassant, et surtout sur une brochette d'acteurs qui jouent le jeu sans complexes, notamment Jeanne Moreau, tout à fait parfaite dans le rôle de l'exaspérante et froussarde snob, et Dany Robin, pétillante à souhait. Construit de la même manière qu'une pièce de théâtre, ce film, même s'il a vieilli dans le sens où il est un peu trop naïf, est un bon divertissement. (Allociné)

1 commentaire:

  1. http://srv86.clipconverter.cc/download/n8vJnJ55n6OwZWlxl5Wbamtl5KWmqXFu4pSXbXJgn2RoaW20qc%2FMqHyf1qiZpa2d2A%3D%3D/T%C3%AAte%20blonde%201950%20Jules%20Berry%20Denise%20Grey.avi
    https://1fichier.com/?m3fdppibaj

    RépondreSupprimer