.

.

dimanche 17 janvier 2016

john landis

Après avoir enchaîné les jobs dans le milieu du cinéma (assistant de production, cascadeur notamment sur Il était une fois dans l'Ouest et Le Bon, la brute et le truand), il écrit en 1973 son premier scénario en un week-end et réussit à récolter auprès de son entourage assez de fonds (70 000$) pour réaliser Schlock. Cette parodie extravagante de King Kong obtient plusieurs récompenses. En 1977, Landis réalise la comédie à sketches Hamburger film sandwich. Attirés par le succès du film, des producteurs lui confient la réalisation d'American College, qui sera un véritable triomphe comique en 1978. Il s'attaque ensuite au blockbuster Blues Brothers. Fan de comédie musicale, Landis offre ici aux spectateurs un hommage, couronné de succès, à la musique et à la danse. Par la suite, il enchaîne les succès, notamment Le Loup-garou de Londres, qu'il avait écrit à 19 ans. Récompensé par un Oscar pour ses maquillages, ce film d'horreur frappe les esprits pour sa célèbre scène de transformation. Pour tous, c'est dans ce film qu'il affirme sa personnalité. Vient ensuite Un fauteuil pour deux en 1983 qui réunit deux de ses acteurs fétiches : Dan Aykroyd et Eddie Murphy. Cette excellente satire de l'affairisme sera aussi un grand succès. La même année, il réalise par ailleurs le célèbre clip de Michael Jackson, Thriller (le plus long de l'époque et la cassette du making of la plus vendue dans le monde) qui marque un tournant dans l'histoire du vidéo-clip.


                 

Un mystérieux "tueur à la banane" sème la terreur dans une petite ville des U.S.A. Le doctissime professeur Shilbovitz pense que ce monstre sanguinaire est le chaînon manquant de l'évolution humaine, le Schlocktropus, familièrement dénommé Schlock, surpris par l'ère glaciaire et qui vient d'émerger d'un long sommeil. Scholck sème la panique de bar en cinéma, de fast food en supermarché. Entre la police et l'animal s'engage une folle poursuite. Ses pérégrinations l'amènent auprès d'une jeune aveugle. Le coup de foudre est immédiat et Schlock se prête à tous les caprices de la jeune fille qui le prend pour un chien. Hélas, cette love story sera de courte durée car Mindy retrouve la vue. Et Schlock finira comme son illustre prédécesseur King Kong… Précédant des films tels que Airplane, Naked Gun et Attack Of The Killer Tomatoes, Schlock utilise un humour bas de gamme pour faire ressortir les défauts d'un style de films qui n'est pas reconnu pour sa subtilité. Réalisé en 1973, par un jeune Landis sans expérience, le film est très primaire d'un point de vue technique, ce qui lui donne une apparence un peu vieille. Par contre, l'intention de Landis n'était pas d'impressioner avec des jeux de caméras sophistiqués (son budget qu'il a trouvé lui-même ne le permettant pas), mais bien de faire rire.



           

Le sens de l'humour de Landis est particulier et ne plaira pas nécessairement à tout le monde. Les blagues de mauvais goûts, l'humour noir, pince sans rire et absurde s'entre-mêle pour faire de Schlock un festival de la blague "pipi-caca". Dans une des scènes, le journaliste télévisé invite les spectateurs à deviner le nombre de cadavres sur une scènes de crimes dans le but de gagner des prix!! Une autre scène montre le schlocktropus défoncer un commerce de bananes pour s'enfuir avec ... des bananes! Lorsqu'il remarque qu'un témoin l'a aperçu, il se dirige vers lui et lui lance ses bananes en plein visage! C'est votre style d'humour?? Schlock risque donc de vous plaire, car des blagues de ce genre abondent dans ce film. En plus d'être la première réalisation de John Landis, Schlock est le tout premier film a bénéficier des maquillages et costumes de Rick Baker (An American Werewolf In London, The Ring). Le costume qu'il a créé pour le schlocktropus est très profesionnel, ce qui contraste avec le reste du film.


                  

Malgré que l'humour de Landis touche la cible à plusieurs reprises, plusieurs blagues ont l'effet de coup d'épée dans l'eau. Certaines blagues semblent destinées à un public de pré-maternelle, tandis que d'autres m'ont donné honte d'avoir acheter ce film!!! Le problème est que Landis surexploite la majorité de ses mauvaises blagues. Celle-ci durent une éternité ou sont réutilisées à maintes reprises.
Avoir duré 40 minutes, Schlock serait facilement un chef-d'oeuvre de la parodie. Par contre, à 80 minutes le film surexpose ses défauts. Schlock mérite amplement d'être vu si ce n'est que pour certaines blagues et un hommage savoureux à King Kong, mais ce n'est certainement pas un film avec une qualité de réécoute élevée. (http://www.horreur-web.com/schlock.html).


                  

Lunettes noires, chapeau noir et costume noir! Crèès par Dan Aykroyd et le regretté John Belushi, "The Blues Brothers" a d'abord fait les délices de l'émission TV "Saturday Night Live" et assuré la fortune des disquaires avant de connaître une adaptation cinématographique par John Landis en 1980! Autour du tandem vedette et inoubliable Jake et Elwood Blues qui sont chargès de rèunir cinq mille dollars pour sauver l'orphelinat de leur enfance, Ray Charles, Cab Calloway et quelques autres musiciens mythiques assurent le show entre de spectaculaires poursuites de voitures dont une particulièrement hallucinante en carambolages! Une comèdie musicale d’une drôlerie irrèsistible qui fut tournèe en grande partie à Chicago où les diffèrentes èquipes techniques ont ètè autorisèes à envahir totalement la ville (et heureusement vu les dègâts). Entre courses-poursuites à un train d'enfer, humour burlesque à tomber par terre et moments musicaux d'anthologies (le lègendaire "Everybody Needs Somebody"), un monument du genre à voir, revoir et voir encore, rien que pour son duo dèlirant John Belushi-Dan Aykroyd qui continue à faire rêver! Cultissime...
Vous avez le cafard ? Votre journée a été terrible ? Vous avez envie de rire et d'oublier vos soucis ? Alors matez vous The Blues brothers. 



           


Loufoque, décalé avec des situations hyper drôles, sans jamais tomber dans le vulgaire ou le lourd, The Blues brothers est une vraie parodie de film de gangsters sur fond musical. Le duo Dan Ackroyd et John Belushi est excellent, ridicule et complice à souhait, la BO déchire et vous donne envie de danser, que vous aimiez le blues ou non, et les caméos des légendes musicale sont très sympas ( là c'est surtout si vous aimaez le blues ). En plus de ça les répliques claquent. Un film qui file une bonne humeur et une envie de danser incontrôlables. Everybody need somebody to love ! 
Est-il nécessaire de présenter encore les men in black les plus célèbres du cinéma ? Même les nouvelles générations connaissent les frères Jake et Elwood Blues. Ce film est un immense moment de cinéma, d'une drolerie irrésistible. L'ensemble est décapant et la musique génialissime. Dan Aykroyd et John Belushi semblent en état de grace. Bref, un vrai bonheur, avec en plus de très grands chanteurs en guest stars. Un must!!


                    

John Landis aligne une bande-son accordée au rythme d'enfer du film (notamment le célèbrissime blues "Peter Gunn Theme") , avec des guest de poids comme le légendaire Cab Calloway et sa "Minnie the moocher", ou Aretha Frankiin et son inoubliable "Think" ; il soigne des chorégraphies au cordeau, enchaîne les dialogues irrésistibles, les gags énormes et les tribulations excentriques de ses 2 abrutis sympathiques, en multipliant les scènes d'anthologie (la scène dans la vieille Dodge au début, la scène du restaurant, la scène du bar country, la scène de casse du centre commercial...) et surtout en réglant des séquences de poursuites inoubliables aux cascades délirantes, tel le carambolage des voitures de flics dans Chicago... Landis bénéficie de cameos sympas de ses potes qui ne se rendent pas compte encore qu'ils participent à un film spécial (Frank Oz en gardien de prison, Spielberg en receveur des impots..). Toute cette énergie euphorisante apporte au spectateur une joie indescriptible, et a hissé ce film culte au rang de chef-d'oeuvre.  (http://www.allocine.fr/film/fichefilm-311/critiques/spectateurs/star-5/).

1 commentaire:

  1. http://uptobox.com/5r0u1mrxjgko
    https://1fichier.com/?uv5oct1dk2
    Bonus : https://vimeo.com/45715123

    RépondreSupprimer