.

.

dimanche 16 août 2015

Muggsy Spanier

Muggsy Spanier de son vrai nom (Francis Joseph Julian Spanier) est un cornettiste de jazz américain, né le 9 novembre 1906 à Chicago et mort le 12 février 1967 à Sausalito (Californie). Muggsy Spanier est un musicien représentatif du « Chicago Jazz » des années 1920, mais aussi une des figure de proue du « dixieland revival ». Surtout spécialiste du cornet à pistons, Muggsy Spanier a aussi enregistré à la trompette. Muggsy Spanier commence à apprendre le cornet à pistons à l’âge de 13 ans. Il commence sa carrière professionnelle dans l’orchestre d’Elmer Schoebel avec lequel il participe à sa première séance d’enregistrement en 1924. Il est au début des années 1920, un des cornettistes les plus représentatifs du « Style Chicago » et participe à ce titre a de nombreux enregistrements comme sideman dans différentes formations. En 1929, il rejoint l’orchestre du clarinettiste Ted Lewis. Il reste pendant 7 ans dans cette formation, aujourd’hui plutôt décriée, mais qui est à l’époque très populaire. De 1936 à 1938, on retrouve Spanier dans l’orchestre de Ben Pollack. De sérieux problèmes de santé l’obligent à être hospitalisé durant 3 mois.



                  

Rétabli, il forme sa propre formation composée de 8 musiciens, le « Muggsy Spanier and his Ragtime Band » qui contrairement à son nom laisse croire ne joue pas du ragtime mais du dixieland). Il enregistre avec cet orchestre pour le label « Bluebird ». Les faces enregistrées, reprenant l’esthétique du jazz des années 1910-1920, anticipent de deux ans ce qui sera l’essence mouvement du « dixieland revival ».
Spanier joue ensuite un temps dans l’orchestre de Bob Crosby, dirige un éphémère big band, mais surtout participe comme « sideman » ou leader à de nombreux disques de dixieland à New York, puis en Californie. De 1957 à 1959, il codirige à San Francisco une formation avec le pianiste Earl Hines. Il continue une carrière de musicien « free lance » jusqu’à sa retraite en 1964. Wiki.


                 
                 

Spanier débute le cornet à l'age de treize ans (1919), devient musicien professionnel deux ans plus tard (1921) et entre dans l'orchestre d'elmes schoebel. en 1924, alors qu'il n'a que dix huit ans il enregistre son premier disque avec la formation des « bucktown five »; il joue beaucoup dans tous les clubs de la ville de chicago qui est un froment de musiciens (école de chicago). en 1929 il devient membre de la formation de l'orchestre du chanteurs-comédien ted lewis avec lequel il tourne deux court métrages. « is everybody happy en 1929 » et « here comes the hand en 1935 ».sous la direction de paul sloane avec l'orchestre de ted lewis, muggsy spanier à l'occasion de venir en tournée en europe et de jouer à paris à « l'ambassadeur » et à « l'empire » (1930). en 1936 il rejoint la formation du chef d'orchestre chanteur ben pollack avec qui il joue durant deux ans (1936-1938). Sérieusement malade pour des raisons dues à l'alcool, spanier se retire de la formation de ben pollack. au début de l'année 1939 il monte sa formation de huit musiciens: « muggsy spanier and his ragtime band » groupe « revival » chargé de faire revivre la musique de la nouvelle orléans.


                 

Des raisons financières l'oblige à dissoudre la formation (début 1940). en 1940, il enregistre avec sidney bechet (big four), joue de 1941 à 1943 dans la formation dixieland du chef d'orchestre. chanteur bob crosby avec lequel il tourne une comédie musical « sis hopkins » de joseph santley (1941). de 1943 à 1949 muggsy spanier dirige différentes petites formations dixieland. en 1950, il joue à plusieurs reprises à san francisco avec le pianiste earl hines, à l'occasion de revenir une seconde fois en europe et en France. muggsy spanier se retire du champ musical en 1964. spanier s'inscrit dans l'école de chicago; c'est un musicien blanc qui joue et qui s'identifie aux musiciens noirs; il s'inspire dans un premier temps du trompettiste tommy ladnier et surtout plus tard du trompettiste louis armstrong et du cornettiste king olives. spanier est l'initiateur du mouvement « revival » en faveur de la musique nouvelle orléans. il utilise fréquemment la sourdine pour agrémenter son jeu, sur et souple.Source : http://www.music-story.com/muggsy-spanier/biographie

1 commentaire:

  1. http://www.sendspace.com/pro/dl/qevyof
    https://archive.org/compress/MuggsySpanier-01-13/formats=VBR%20MP3&file=/MuggsySpanier-01-13.zip
    http://mp3base.cc/user/download/?album=319208

    RépondreSupprimer