.

.

vendredi 28 août 2015

A cheval !!

À pied, à cheval et en voiture est un film français réalisé par Maurice Delbez en 1957.
Gentille petite comèdie qui rencontra un succès populaire sinon artistique et passa même à l'ètat de proverbe! L'histoire d'un petit comptable dans une entreprise de pompes funèbres que campe un attachant Noël-Noël qui se dècide à acheter une voiture d'occasion où les gags sont toujours de bon goûts! Le rèalisateur Maurice Delbez, qui fut longtemps assistant, nous gratifie de belles visites (en bagnole) dans le Paris des annèes 50 où l'on pourra reconnaître de futurs grands acteurs comme Jean-Paul Belmondo ou Jean-Pierre Cassel, ici à leurs dèbuts! Une comèdie sympathique qui connaitra même une suite rèalisèe par Jean Drèville: "A pied, à cheval et en spoutnik"...
 Sa fille étant amoureuse d’un jeune homme riche, Martin (Noël Noël) décide d’acheter une voiture pour faire bonne figure à la partie de chasse en Sologne à laquelle il a été invité. Comédie assez typique de celles sévissant dans les années soixante. Sans prétention, sans mise en scène, sans grande imagination. Cela fait parfois sourire, on voit qu’à l’époque il y avait déjà des embouteillages et des snobs ; on redécouvre la Quatre-chevaux et Belmondo en jeune débutant. Le bon jeu des acteurs ne peut rien contre l’insignifiance du propos. Pour une soirée pluvieuse d’automne où il n’y a pas mieux à faire. Film naïf et qui date. Uniquement pour les nostalgiques des années 50 qui aiment revoir les modèles de voitures de l'époque, mais surprise... on peut apercevoir un tout jeune Jean-Paul Belmondo dans un second rôle. Ce film peut paraître aujourd'hui bien naïf et faire sourire mais c'est toujours un plaisir de retrouver ces acteurs qui savaient servir un film dans la plus parfaite simplicité. 



                  


Cette comédie obtint à l'époque un gros succès car le cinéma de divertissement était sans prétention et jouait sur le registre des petites misères du moment. Les embouteillages qui commençaient déjà à rendre la circulation difficile et, revoir cette période bon enfant des années 50 permet de se plonger, tel un documentaire, dans un Paris qui a bien changé de nos jours.
C'est bien simple, je l'ai regardé une première fois, pour l'histoire, puis une deuxième fois, rien que pour le plaisir de voir de bons acteurs, c'est drôle, intéressant, surprenant (Sophie Daumier inattendue), et extrêmement bien joué, Noeël-Noël et Denise Grey sont tellement humains, ils nous font du bien. Les épisodes dans l'entreprise de pompe-funèbres m'ont bien fait rire, et Darry Cowl inénarrable en vendeur de voitures d'occasion. Un régal, je vous dis ! Source : http://www.amazon.fr/pied-%C3%A0-cheval-voiture/dp/B0007PH8OO



                  

À pied, à cheval et en spoutnik est un film français en noir et blanc. Cette comédie burlesque, réalisé par Jean Dréville est sortie en 1958.
A la suite d'un accident de voiture, M. Martin souffrant d'un traumatisme, a perdu la mémoire. Sur les conseils du médecin, sa femme l'emmène à la campagne, sans journaux ni radio. Il vit au calme. Ignorant tout des événements présents, Martin, croyant qu'il s'agit de Friquet, son chien disparu depuis quelques jours, recueille Fédor qui vient de sortir d'un spoutnik atterri non loin de là. M. Martin est peiné de voir Friquet refuser d'abord toute nourriture, mais il s'aperçoit ensuite que l'animal mange lorsqu'il entend retentir une sonnerie. Des fonctionnaires de la Préfecture alertés par l'ambassade soviétique vont chez M. Martin pour reprendre le chien en lui expliquant l'histoire du spoutnik à laquelle il ne comprend rien mais, recouvrant peu à peu ses facultés intellectuelles, il accepte de rendre le chien à ses maîtres, non sans regret. Il va même en Russie l'accompagner. Il s'attarde dans ses adieux à la brave bête lorsque celle-ci doit repartir dans la fusée du professeur Papov et il part avec.

 Papov malade, c'est Martin qui dirige la fusée et, après avoir été vers la lune, il retournera enfin sur la terre où il sera admiré et fêté, puis il repartira à la campagne y vivre tranquillement avec Madame Martin et le chien.


   
       
Le film est en deux parties la première qui se passe en France dans laquelle Darry Cawl domine nettement la distribution sans trop se forcer et la seconde qui se passe en URSS et dans l'espace où le réalisateur s'amuse avec les effets spéciaux d'apesanteur. Noël Noël est plutôt bon, mais mettre le nom de Francis Blanche en tête d'affiche est une escroquerie tellement on le voit peu (quant au chien qui interprète le rôle de Friquet, on ne saura jamais qui il était !). C'est un film souriant, qui nous fait passer un bon petit moment pourvu qu'on aime le burlesque et le grand n'importe quoi, mais qui n'évite pas les lourdeurs et les gags ratés (les emprunts russes). Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-45877/critiques/spectateurs/


                               

Un cheval pour deux est un film français réalisé par Jean-Marc Thibault en 1961.
Maurice a passé la guerre en prison pour avoir volé une bicyclette. Alors qu'il entreprend de rentrer chez lui, il rencontre Roland, un employé de la poste. Tous deux entreprennent de voler un cheval pour en faire de la viande de boucherie. Mais l'animal ne tarde pas à les attendrir. Roger Pierre écrivit le scénario et les dialogues et Jean-Marc Thibault réalisa le film, c'était son troisième d'ailleurs. Duo comique par excellence, le but était bien de faire rire et, même si les situations paraissent désuétes , le pari est réussi. Sorti sur les écrans en 1962, ce film en noir et blanc situe l'action à la libération en 1944. Maurice (Roger Pierre) a passé 5 ans en prison pour vol de bicyclette, il est libéré par les FFI comme les autres. Un peu déboussolé, même son costume est très démodé, il cherche à retrouver ses marques dans la société encore sous le coup du rationnement. Soudain il pense avoir l'idée : voler le cheval du marchand de vin et le vendre en steaks au marché noir. Pour cela il retrouve un copain d'école Roland (Jean-Marc Thibault) et cache "Berlingot" le cheval chez celui-ci. Tout un tas de gags vont suivre, car garder un cheval chez soi ne passe pas inaperçu et entraine pas mal de soucis... Certaines scènes sont particulièrement désopilantes comme celle de Maurice dansant la java à l'époque des zazous et du swing, la cohabitation nocturne difficile avec Berlingot qui ronfle, ou la bataille des bouchers (Vaugirard contre La Villette). 


   

Totalement désuet mais un humour sympathique, très belle prestation de Roger Pierre et la java ! Quelques très bons gags. A replacer dans le contexte d'après guerre et les situations quelque peu sévères dans la réalité (tickets et cartes de rationnement) deviennent l'occasion de savoureuses plaisanteries, sans pour autant tomber dans le mauvais goût.
Enfin du rire et du vrai pour les inconditionnels des années humour,les acteurs étaient authentiques,les gags un peu lourds mais cela faisait rire.  Nous avons cherché longtemps ce film qui nous rapelle une bonne soirée en famille quand nous étions enfants.Que du bonheur même si le cinéma a bien changé, nous avons bien apprécié ce retour au début de la télévision. Source : http://www.amazon.fr/Un-cheval-pour-Roger-Pierre/dp/B001BA1QLU


                                     

Le Cheval d'orgueil est un film français de Claude Chabrol sorti en 1980. C'est l'adaptation du livre éponyme de Pierre-Jakez Hélias.
Film rarement diffusè à la tèlèvision, cette chronique quotidienne d'une famille du Pays bigouden au dèbut du XXe siècle est un Chabrol mineur et inattendu qui suscitera une certaine nostalgie à nos amis bretons! Un film dèdiè au Pays bigouden d'après l'oeuvre de Pierre-Jakez Hèlias! Chabrol, c'est la prècision du regard et une camèra à la place de l'oeil! Si on aime le petit train bigouden, le kilhou koz, les lits clos, les gracieux napperons, les armoires à clous, les coiffes en broderie découpèe et, surtout, de beaux costumes et des paysages esthètisants, on admirera ce "Cheval d'orgueil". Les autres regretteront peut-être que le malicieux Chabrol n'ait pas utilisè la langue bretonne pour son film! De plus, les acteurs non professionnels eurent mieux convenu pour une meilleure immersion (franchement, que vient faire Michel Blanc dans le film ?), même si Jacques Dufilho et François Cluzet sont plutôt bons! Ecouter les histoires des autres, c'est aussi se libèrer! Tel est "Le cheval d'orgueil"...  Le Cheval D’orgueil est une adaptation du livre autobiographique de Pierre-Jakez Helias. Le film décrit de manière minutieuse la vie des paysans bigoudens avant la première guerre mondiale (vie rurale, honneur paysan, poids des traditions…). Du point de vue cinématographique, il n’y a pas grand-chose à ce mettre sous la dent: réalisation pépère et acteurs peu marquants. En revanche, la reconstitution historique semble de qualité et les magnifiques paysages bretons flattent l’œil du spectateur. C’est peut être culturel, mais je dois bien avouer que ça ne m’a pas intéressé une seule seconde.



       

A réserver aux amoureux de la Bretagne d’antan.  Une tendre chronique de la Bretagne au début du siècle. C'est vraiment intéressant et passionnant sur la vue d'une époque révolue. Ce qui est dommage c'est la langue: On demande aux enfants de ne plus parler breton mais d'apprendre le français "car sinon on reste court, comme une vache à son pieu" or on ne les entend jamais parler breton..... C'est absurde et vraiment dommage. De plus on ne voit Dufilho que dans la dernier partie du film; on aurait aimé le voir davantage.  Une chronique très réussie de la Bretagne au début du XX° siècle. Entre fiction et documentaire, ce film évoque avec beaucoup de réalisme les conditions de vie très difficiles des Bretons, marquées par le poids des croyances et des coutumes. Les décors sublimes de la Bretagne profonde apportent au film une très grande esthétique. Un film un peu à part dans la filmographie abondante de Chabrol, mais qui vaut d'être vu. Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-29789/critiques/spectateurs/

1 commentaire:

  1. https://1fichier.com/?d8ktgm9ns8
    https://4xih2ty40g.1fichier.com/
    http://uptobox.com/l742s4p83xrf
    https://ogh6j1ftdp.1fichier.com/

    RépondreSupprimer