.

.

vendredi 10 juillet 2015

George Peppard

George William Peppard Jr., né le à Détroit (Michigan), et mort le à Los Angeles (Californie), est un acteur américain. Ses rôles les plus connus sont celui de « Fred » Paul Varjak, obtenu au début de sa carrière dans Diamants sur canapé (Breakfast at Tiffany's) aux côtés d'Audrey Hepburn (1961) et, plus tard, dans les années 1980, celui du colonel John « Hannibal » Smith dans la série télévisée Agence tous risques (The A-Team).Il obtient ses premiers succès au cinéma en fils illégitime de Robert Mitchum dans le mélodrame Celui par qui le scandale arrive en 1960 (prix National Board of Review du meilleur acteur dans un second rôle) et, surtout, en romancier entretenu aux côtés d'Audrey Hepburn dans la comédie Diamants sur canapé, rôle qui le propulse en haut de l'affiche en 1961.
Jeune premier sympathique et grand séducteur à l'écran, il a eu notamment comme partenaires féminines célèbres : Sophia Loren, Ursula Andress, Joan Collins, Gayle Hunnicutt, Stella Stevens, Lee Remick, Carroll Baker, Jean Seberg, Dominique Sanda… Il apparaît ensuite dans des rôles plus physiques, confronté à des pointures telles que Rock Hudson, Raymond Burr et Orson Welles. Parmi ses nombreux emplois de militaires, il a été notamment l'agent secret américain d'Opération Crossbow (1965), le téméraire et ambitieux aviateur allemand du Crépuscule des aigles (1966) et le juif allemand qui rejoignait les troupes alliées dans Tobrouk, commando pour l'enfer (1967), un film de guerre se déroulant en Libye durant la Seconde Guerre mondiale.
Il s'est essayé sans grand succès à la réalisation et la production cinématographique avec Five Days from Home (1979). Avant de jouer dans l'Agence tous risques, George Peppard a tenu des rôles principaux dans plusieurs séries télévisées diffusées aux États-Unis (Banacek), ainsi que dans plusieurs téléfilms. 



                              


Opération Crossbow (Operation Crossbow) est un film britannique réalisé par Michael Anderson et sorti en 1965. Un film "divertissant", du genre de la plupart de ceux qui se faisaient dans les années '60, mais se démarquant par le fait que, POUR UNE FOIS - et une fois n'est pas coutume -, les Allemands ne sont pas pris pour des CONS, des VAINCUS résignés ou des SALAUDS : par exemple, la personnalité héroïque de Hanna Reitsch, aviatrice des plus célèbres , est bien mise en valeur (l'histoire du commando suicide où elle se porte volontaire pour l'essai des V1 est authentique ; le 26 avril 1945, elle parvint à atterrir dans Berlin assiégée dans l'espoir de persuader Hitler de fuir la cité - comme l'on sait, celui-ci refusera -) !!! Toute la section "hollandaise" pour utile qu'elle soit - elle sert à montrer le rôle et l'étendue du réseau d'espionnage et de résistance intérieure des pays occupés ainsi que le côté impitoyable de la "guerre secrète" - est beaucoup trop longue et le rôle incarné par Sophia Loren, INUTILE en substance. Seule, la fin se réanime (après la section "allemande" de départ) pour finir dans l'apothéose "classique" de tout film consacré à la seconde guerre mondiale : la défaite du plan allemand de la fabrication de la fusée V3 ... ce qui est historiquement faux : les Américains ont pu faire leurs fruits des travaux TRES AVANCES de la géniale équipe de physiciens et d'ingénieurs de Werhner von Braun en dérobant la science allemande ... ce qui n'est pas le cas des Soviétiques qui disposaient du "von Braun" russe : Sergueï Korolev, créateur de la science spatiale russe ... Ce n'était pas l'objet du film, mais il est regrettable que ne soit pas effleuré - même par allusion - l'ignominie dont a fait preuve tout au long de la guerre le professeur Lindemann, Juif allemand naturalisé anglais, "honorabilisé" en tant que Lord Cherwell, et pris d'une haine viscérale, mégalo-maniaque envers sa patrie d'origine (il est né à Baden Baden et a fait se études à Darmstadt puis à Berlin où il passera sa thèse de doctorat en physique). 


   

"Conseiller scientifique de Churchill, Jörg Friedrich définit comme il convient son rôle et celui de son "Boss" dans son célèbre livre "Der Brand" ("L'incendie"). Il est l'auteur du "plan Lindemann" de bombardement massif des cités allemandes avec pour point essentiel les "raids de terreur" sur les populations, et d'un plan de guerre bactériologique et au gaz qui, s'il avait été appliqué, aurait causé la mort de millions et de millions de civils ... plans qui eussent dû lui valoir une condamnation au moins morale de CRIMINEL de GUERRE et contre l'HUMANITE si, comme Churchill, il ne s'était trouvé dans le camp des "vainqueurs". Tous deux ont d'ailleurs soutenu "d'enthousiasme" l'ignoble "plan Morgenthau" ... mis "discrètement" en pratique dans les camps de détention des prisonniers de guerre allemands ... Le crétinisme dont l'affuble le film sert sans doute à passer sous silence cette ignominie crasse ...Michael Anderson est un cinéaste capable du pire (son très ennuyeux « tour du monde en 80 jours ») comme du meilleur (« l’âge de cristal »). Ici on approche la seconde catégorie, avec cet honnête film de guerre dans la ligné des « Canons de Navarone » ou des « Héros de Telemark ». Réalisé et interprété sans génie, mais avec un minimum de savoir-faire nécessaire pour que l’on passe un bon moment. Source : http://www.allocine.fr/film/fichefilm-32519/critiques/spectateurs/


                              


Le Dernier Train pour Frisco (titre original : One More Train to Rob) est un film américain réalisé par Andrew V. McLaglen et sorti en 1971. Western produit par Universal, le ton est très décontracté dans ce western plaisant .George Peppard est entouré de la belle Diana Muldaur, et d'un bon rival en la personne de John Vernon 
c'est l'histoire d'une vengeance de George sur son ex-ami et complice (John)qui l'a trahi à la suite du pillage d'un train, et fait ainsi envoyer en prison; George le rivalise à la fois sur le plan sentimental, en retournant vers la maîtresse (Diana) de celui-ci qui avant cela était avec George, et en faisant échouer notamment ses projets envres une communauté chinoise dont le maître a été kidnappé dans le but d'exiger une rançon; George, avec l'aide de Chinois va faire échouer les plans de John...
bonne scènes d'échanges de coups de feu.
Grace aux acteurs et plus d'action que de bavardage, ce western au ton un peu hors du ''réel cinématographique'' se regarde avec plaisir. Une jolie femme jouant juste et beaucoup d'autres apparaissent assez souvent pour être remarquées. 


   

Il faut dire que le héros Harker est un grand séducteur, personne ne lui résiste même s'il est parfoit dans cette sorte de sous vêtement blanc collant que l'on ne rencontre que dans les westerns. John Vernon compose un excellent méchant qui n'a ni foi ni loi, il ne plie que devant des intérêts financier ou pour plaire à Katy dont il est complètement amoureux. Le groupe des chinois constitue aussi l'originalité de cette histoire pourtant un peu embrouillée, la mise en scène l'étant tout autant, ce sont les deux points noirs de ce film. Pour le reste, il faut juste accepter les rapports invraisemblables entre Nolan et Harker pour vraiment sortir content de la salle. A dire vrai, seuls les inconditionnels de George Peppard y trouveront leurs comptes. nLe Dernier train pour Frisco est un western plutôt faible mais pas mauvais, c'est un peu mou de la caméra, on a connu McLaglen avec des mises en scène plus vives ; Peppard et les autres acteurs sont bons mais l'histoire hésite trop entre humour et un côté plus sombre, le mélange des 2 n'est guère réussis dans Le Dernier train pour Frisco. De plus le final est un peu bâclé mais l'ensemble se laisse regarder malgré quelques longueurs. Source : http://forum.westernmovies.fr/viewtopic.php?t=1026

3 commentaires:

  1. https://tsvmej.1fichier.com/
    https://97hs1d.1fichier.com/

    RépondreSupprimer
  2. Super ! Il paraît cependant qu'il avait un caractère impossible sur A-team et que cela contribua notamment à l'arrêt de la série, conjugué à la baisse d'audience !

    Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir , j'aime quand un plan se déroule sans accroc...

      Supprimer