.

.

dimanche 14 juin 2015

Enchaînés

Seriez-vous prêt à tuer pour de l'argent ? Ils sont quatre, ne se connaissent pas encore et n'ont pas de point commun si ce n'est le sentiment d'une vie gâchée et sans avenir. Ils vont pourtant se voir proposer une forte somme d'argent pour tuer quelqu'un, et leur existence s'en trouvera modifiée irrémédiablement. Tout est fourni, de l'arme nécessaire au crime, à la photo de leur cible, en passant par un accompte très motivant. Leur présent ne sera plus le même : terminées les brimades au lycée, les dettes de jeux, un quotidien bien fade ou un sentiment de culpabilité et d'impuissance. Derrière tout cela, un homme mystérieux sourit et contemple le jeu macabre qu'il a lancé. L'auteur des Comptines d'Halloween nous propose ici un récit palpitant et sans faille avec un postulat de départ très troublant : jusqu'où seriez-vous prêt à aller pour de l'argent ? L'histoire se déroule de manière implacable et il est aisé de suivre le cheminement des personnages tant leurs portraits sont précis et approfondis. Les cases s'enchaînent sans qu'aucune ne soit de trop ou ne manque grâce à un découpage parfait et efficace. 


                                  

Le trait net et précis de Gihef contribue également au succès de cet album. Les décors ont été dessinés avec un soucis du détail qui donne l'impression de suivre un reportage dans une ville américaine. Cependant, les visages et les différentes émotions des personnages donnent ce ton un peu oppressant qui pèse tout au long du récit. Cet album très prometteur est une grande réussite et c'est avec beaucoup de regrets qu'il faut se résoudre à tourner cette dernière page porteuse d'un suspense un peu trop forcé, pour patienter jusqu'au prochain tome. Odominick
"Enchaînés" dans la même spirale infernale, quatres quidams sont approchés par un mystérieux homme en noir qui leur propose à chacun de liquider l'un d'eux en échange d'1.000.000 de dollars... Ce point de départ astucieux reflète assez bien la mentalité dans laquelle - hélas - baigne notre époque : individualisme exarcerbé, pertes des valeurs, jeunesse en mal de repères, licenciements abusifs et j'en passe...


                               

En s'attaquant à tout cela, Callède et Gihef réussissent un coup de maître, notamment au niveau du profil des personnages, tout à fait crédibles, et de la mise scène, superbe. Le dessin, un peu plus travaillé que pour le 1er tome, me paraît encore un peu trop "statique" à mon goût, mais bon, c'est juste un avis perso et il n'influence en rien mon jugement final : une très bonne bd à se procurer d'urgence !!! Nico
Si vous ne connaissez-pas Les Enchaînés, demandez à votre libraire préféré de combler cette lacune ! Les amateurs de thrillers et BD à suspense apprécieront l'histoire, les observateurs se délecteront des comportements des personnages, ainsi que l'analyse de leurs comportements face à une situation pour le moins particulière. Quant aux lecteurs, ils apprécieront l'histoire en elle-même, ses dialogues et ses beaux dessins. Les Enchaînés donnent un souffle nouveau à ce genre de BD à suspense par l'atmosphère qu'elle dégage, faisant du lecteur un complice et un témoin qui, le tome achevé, se demande bien ce qu'il ferait à la place des personnages principaux. Nicolas
La qualité des dessins s'améliore de tome en tome et l'histoire est vraiment digne d'un Stephen King ou de l'auteur québécois Patrick Senécal (Sur le seuil). Sans révéler ici l'identité de celui qui est à l'orginine de toute cette machination, laissez-moi vous dire que fallait y penser. On voit dans cette courte série une histoire qui réflète le côté sombre de l'humain. Très bon ! Starchildqc


                               


Voici le retour de l'homme de l'ombre, et bonne nouvelle (pour nous lecteurs) : l est encore plus vicieux. Comme pour la première saison, il choisit 4 protagonistes d'origines sociales diverses ; cette fois il n'est plus question d'argent en jeu mais de la guérison d'un être cher. Dans ce premier tome on découvre les 4 protagonistes qui doivent s'éliminer. Ce jeu démoniaque est génialement scénarisé par Callède qui nous fait avoir les nerfs à vif. Par son trait très réaliste et son découpage cinématographique, Gihef nous transporte aux Etats-Unis et nous laisse voir la tragédie qui s'annonce. Tuer pour une vie pourrait résumer cette deuxième saison dont on attend la suite avec impatience... Frederic
Source : http://www.planetebd.com/bd/series/enchaines/547.html


1 commentaire: