.

.

mercredi 18 mars 2015

Ken Games

Pierre Fermat, étudiant en mathématiques, et Thierry-Jean Feuille, son meilleur ami depuis la fac, ont pris pour habitude de se rencontrer de temps à autre, en souvenir du bon vieux temps. C’est lors d’un de ces rendez-vous que T.J. présente la nouvelle femme de sa vie : Anne Parilou. Si le courant passe bien entre le matheux, le cador de la finance et la jeune institutrice, cette relation amicale dissimule pourtant de nombreux secrets inavouables. Entre les combats de boxe de Pierre, les donnes de poker de T.J. et les histoires d’école maternelle d’Anne, s’installe un jeu de faux-semblants assez périlleux. Toute vérité n'est pas bonne à dire !A l’instar de Raule et Roger (Jazz Maynard) et de Guarnido et Diaz Canales (Blacksad), également issus du filon ibérique de Dargaud, José-Manuel Robledo et Marcial Toledano font leurs premiers pas sur le marché français avec cette trilogie intitulée Ken Games. Basé sur un développement en trois tomes, un consacré à chacun des héros, et construit autour de mensonges, initialement anodins, ce polar dévoile son potentiel au fil des pages. Tout en accompagnant une intrigue qui met un peu de temps à se mettre en place, le lecteur en apprend plus sur les liens qui unissent les personnages et sur l’ampleur des secrets qui risquent de tout compromettre. Si, arrivé en fin d’album, le double jeu des trois comparses s’avère déjà bluffant, il est clair que José Robledo a encore plusieurs cartes à abattre pour les deux tomes suivants.


                    

S’il n’est pas évident de qualifier le style aux nombreuses influences de Marcial Toledano, il s’inscrit néanmoins dans cette veine "ibérico-talentueuse" qui alimente depuis un certain temps le catalogue de l’éditeur et fait souffler un vent de fraîcheur sur le neuvième art franco-belge. Alliant l’efficacité d’Óscar de la Hoya, la précision d’Evander Holyfield, l’audace de Prince Naseem Hamed et la force de Mike Tyson, le coup de crayon du jeune dessinateur espagnol fait souvent mouche et a de quoi mettre KO certains vieux renards aux gants plus usées. Si le visage du personnage principal manque un peu de punch et d’humanité, le graphisme soigné et dynamique a cependant tout pour plaire.TJ, le meilleur ami de Pierre, continue ses parties de poker, sans en avoir parlé à son ami et encore moins à sa petite amie, Anne. Cela fait maintenant un an que l'incident avec Ving a eu lieu et TJ vient d'apprendre de la bouche de Rosa, la tenancière du bar, qu'il voulait ouvrir sa propre salle. Quant à Anne, elle continue de travailler au bar. Même si Pierre est au courant qu'elle n'est pas institutrice comme elle le laisse croire à TJ, elle s'avère être en fait une tueuse à gage.



 Elle bosse avec Louviers, son ancien petit ami qui ne semble pas apprécier sa toute nouvelle relation, pour le compte du Chef. Pierre a repris et terminé ses études. Il ne lui manque qu'à passer un dernier entretien et il obtiendra une bourse. Tandis que TJ s'apprête à participer à un grand tournoi de poker, qu'Anne, alias Ciseaux est envoyée sur une nouvelle mission, Pierre, lui, se trouve sur le ring face à un adversaire déjà croisé... 
Un deuxième volet tout aussi puissant que le premier. Alternativement, l'on suit Pierre sur le ring, Ciseaux mise à mal lors de sa mission ou encore TJ Feuille lors de l'EPT, apportant ainsi un certain rythme et installant une tension palpable au fil de leurs péripéties. Un brin plus complexe où l'auteur n'hésite pas à donner la parole durant plusieurs planches à TJ, ce volet à l'imagination débordante et au scénario singulier est ingénieux et plutôt malin. Entre coup de poker ou coup de poing, le fil est ténu. le dessin se veut tout aussi nerveux, les parties de boxe ou bien les parties de poker sont saisissantes de réalité et la mise en page où apparaît intelligemment le parallèle entre les trois protagonistes est judicieuse et accrocheuse.
Ken Games, Feuille...à vous de jouer...
Source : http://www.babelio.com/livres/Robledo-Ken-Games-Tome-2--Feuille/148176


Ce troisième album de Ken Games constitue la conclusion de cette trilogie machiavélique dans laquelle chaque personnage a de bonnes (ou de mauvaises !) raisons de ne pas révéler toute la vérite... qui n'est d'ailleurs pas toujours bonne à dire. Après Pierre et Thierry-Jean, les "meilleurs amis du monde", les auteurs s'attardent surtout sur le personnage d'Anne qui se révèle sous un jour inattendu... Un récit explosif qui a permis de révéler Robledo et Toledano, deux auteurs dont le travail a été salué par les libraires et la critique.
Aperçu ici : http://www.bdgest.com/preview-774-BD-ken-games-ciseaux.html


1 commentaire: