.

.

lundi 16 février 2015

Les courses

Il y a beaucoup de films ayant pour thème les courses et dont l’action se déroule en grande partie sur un hippodrome, ou dans ses couloirs… Et même si ils ne sont pas tous réussis, certains d’entre eux sont devenus des classiques pout tout bon turfiste qui se respecte.Courses truquées, tocard qui devient le meilleur de sa catégorie en quelques mois, investissement dans les chevaux de course … Les courses hippiques ont beaucoup inspiré le cinéma.Ça faisait quelques temps que ça me trottait dans la tête, si j’ose écrire dans une rubrique consacrée à l’hippisme : vous parler de ces films dont une partie au moins de l’action principale se déroule sur un hippodrome, ou dans ses coulisses. On peut remonter loin, au noir et blanc, avec un Marx Brothers intitulé Un jour aux courses, hilarant… si l’on sait faire fi de l’inéluctable vieillissement de la pellicule. Les courses sont d’ailleurs souvent le théâtre de comédies plutôt que de drames. L’incomparable L’Arnaque, avec Paul Newman et Robert Redford, tourne autour du jeu, y compris du pari hippique. 


                 

Courte Tête est un film français de Norbert Carbonnaux, sorti en 1956.
Olivier Parker, petit escroc, a la recette ideale pour pigeonner les passionnes de tierce : il se fait passer lui meme pour un riche entraineur trop bavard. Ferdinand Galiveau, "volailles en gros", de passage a Paris, semble etre le "client" ideal...
Film sympa sur une petite arnaque aux courses... On sourit beaucoup mais on ne peut que penser au "Gentleman d'Epsom" avec Gabin et DeFunes... Les dialogues d'Audiard dans le second apporte un plus indéniable que "Courte-tete" n'a pas. Les mimics de DeFunes sont assez sans compter sur celles de Jean Richard qui paraissent d'ailleurs moins naturelles.


   

Richard Briand-Charmery a été quelque chose ; il a vécu, aimé, rayonné ; il a claqué un fric fou, pour des idiotes qui ne valaient rien mais devant qui il voulait puérilement et élégamment briller ; il a risqué des bancos insensés à Monte Carlo, joué des sommes folles à Ascot ou à Saratoga ; il a toujours su que le luxe n’est pas une question d’argent ; il n’a jamais été parcimonieux ; il a jadis, comme Cyrano, toujours privilégié la posture à l’efficacité ; il n’est plus rien, aujourd’hui, et surtout pas Cyrano ; il a ravalé son orgueil, il est réduit à traficoter aux courses, à duper des parvenus qu’il méprise, à subsister comme il peut au milieu de types qu’il roule et qu’il abuse. Il s’en fiche ; il porte beau, il tient à une chose : ne pas couler.
"Le gentleman d’Epsom", évidemment, c’est un film rigolo, plein de Jean Lefebvre, de Franck Villard (le grand con du "Cave se rebiffe" : "Si la connerie se mesurait, il servirait de mètre-étalon, il serait à Sèvres"), de Louis de Funès ; c’est un film drôle, piquant, acide, un de ces films qui ravissaient les salles tranquilles de la France prospère, au grand dépit des petits marquis de la Nouvelle Vague ; c’est un film où l’on s’amuse à voir roulés les avides de dollars et qui – très, trop moralement ! – distribue équitablement les déceptions : finalement, tout ce fric est assez indécent ; on voit par là que nous sommes en plein gaullisme (est-ce qu’aujourd’hui on peut comprendre cela ?).


 
       

Des pissenlits par la racine est un film français de Georges Lautner, sorti en 1964, soit un an après Les Tontons flingueurs. Coincé entre les inoubliables "Tontons Flingueurs" et les décapants "Barbouzes",cette nouvelle parodie du film de gangsters par Georges Lautner,est plus méconnu,mais presque autant appréciable."Des pissenlits par la racine"(1964),pour commençer,réunit un quintet de petits rigolos en pleine forme:Michel Serrault et sa contrebasse suggestive,Francis Blanche et son goût pour les squelettes,Louis de Funès et ses grimaces élaborées,Francis Biraud et son obsession pour un ticket de tiercé,et le meilleur pour la fin,la sublime Mireille Darc et ses déshabillés qui font tourner les têtes.Au milieu de tous ces hommes,Pieds Nickelés appâtés par le gain,elle tire son épingle du jeu par son charme vaporant et sa malice.Ensuite,la machine à dialogues truculents de Michel Audiard tourne à plein régime,surtout dans la bouche de Francis Blanche.Enfin,il est toujours amusant de voir des petites frappes ne jamais parvenir à leurs fins,et multiplier les gaffes,surtout avec un tel art consommé du burlesque.Bien sûr,tout cela se fait au détriment de l'histoire(accessoire),du suspense(inexistant)et de la crédibilité(relative).Mais ça n'est pas ce qui intéressait Lautner dans ses films. Un film d'humour très noir rehaussé par les dialogues d'Audiard. A la base c'est l'histoire d'un ticket de PMU gagnant dont la trace se perd comme dans un jeu de bonneteau. Pommes-Chips a troqué les chips contre des pissenlits qu'il mange par la racine. S'il est le seul à mourir pendant le film , il n'est pas le seul macchabée évoqué. Les guerres et ses morts tournent en dérision le "prestige de l'uniforme". Dans la pièce "la lune dans la bière" jérôme en prince Igor débarque du 12 ème siècle avec sa guerre contre la turcs pour se retrouver dans les guerres napoléoniennes de "guerre et paix" à jouer de la contrebasse. On peut se demander si la bière évoque la boisson ou le "sarcophage" de la contrebasse. Sarcophage qui promènera le cadavre encombrant de pommes-chips. Il est aimé le beau Jérôme en uniforme de prince..."Mon amour , mon chéri..." est répété un grand nombre de fois. La guerre 14-18 est évoquée également , la pièce a été jouée 5 ans , soit un peu plus que 14-18. Enfin les squelettes de l'oncle Absalon complètent l'humour macabre. 


   


Plus récemment, la série des Ripoux voit un Philippe Noiret amateur invétéré des courses, ce qui rend d’ailleurs son personnage encore plus sympathique qu’un simple flic…
Mais pour ceux qui sont devenus des « férus » des courses de chevaux, je vous conseillerais une petite perle qui date de 1962, Le gentleman d’Epsom, avec des acteurs tels Jean Gabin, Louis de Funès ou Jean Lefebvre, servis par des dialogues de Michel Audiard (à l’origine en noir et blanc, ce film se trouve désormais colorisé). Allez, je ne résiste pas à vous donner une ou deux répliques ! De Jean Gabin à Jean Lefebvre (qui cherchent à arnaquer Louis de Funès), à l’issue d’une course : « Mon cher, la forme est là. Mais pas de mollesse, trouver le perdant de la cinquième est une chose, le gagnant de la sixième en est une autre ! » Ou encore : « Avec les 2 % de la Caisse d’Epargne, on est sûr. On est surtout sûr que ça fera pas trois. » 
Les Gros Malins est une comédie franco-italienne réalisée par Raymond Leboursier en 1968 et sortie en 1969.Humour décomplexé et bonne humeur, telles sont les deux mamelles des "Gros malins". Basé sur un scénario qui s'avère, soyons honnêtes, franchement à la con, le film permet de passer un agréable moment. Jacques Jouanneau et ses comparses prennent visiblement leur pied à jouer des rôles aussi improbables que caricaturaux. Au sein de cette fine équipe, Francis Blanche tient la dragée haute, son jeu est savoureux à souhait. Les incohérences ont beau se multiplier au fil des minutes, cela ne pose absolument aucun problème tant que film s'avère plaisant. On en regretterait presque cette belle époque du cinoche français.


   

Tous ces films montrent le pari hippique s’accompagnant d’une certaine finesse, et d’une filouterie, certes désuète mais de bon aloi, qui prête à sourire. Exactement ce qu’il faut pour aborder ses paris en ligne dans les meilleures dispositions d’esprit, n’est-ce pas ?
Le cinéma a souvent raté ses rendez vous avec le monde hippique, ce sont des navets plus ou moins sirupeux dans la droite ligne de la série T.V avec Mickey Rooney.
On notera pourtant  »
Le mors aux dents » sorti en 79, très librement inspiré du célèbre MR X…avec Piccoli, Dutronc, Galabru…
Les deux films US plus récents  » Dreamer  » et  » Seabiscuit » sont intéressants mais on n’atteint pas les sommets . En dernier lieu  » Danse avec lui.. » donne une belle approche du dressage et des relations homme-cheval.
Source : http://www.zegagnant.com/le-cinema-et-les-courses-hippiques/

1 commentaire:

  1. https://2jyn9kgk53.1fichier.com/
    https://1fichier.com/?tbcu3rclwc
    https://hyu33v.1fichier.com/
    https://94gsfluphz.1fichier.com/
    http://uploadhero.co/dl/b2692d03

    RépondreSupprimer