.

.

jeudi 24 avril 2014

Ann Blyth

Ann Blyth est une actrice américaine née le à Mount Kisco, New York (États-Unis). Elle est notamment connue pour avoir joué dans le drame Tempête sur la colline de Douglas Sirk avec Claudette Colbert, le film d'aventures historiques Le Monde lui appartient de Raoul Walsh avec Gregory Peck, et la biographie de l'actrice Helen Morgan Pour elle un seul homme de Michael Curtiz, au côté de Paul Newman.
Ann Blyth joue son premier rôle à Broadway dans Watch on the Rhine en 1941 et 1942. Puis elle signe un contrat avec Universal avant de passer à la Warner. Son personnage de la fille ingrate de Joan Crawford dans le film Mildred Pierce lui vaut d'être nommée aux Oscars dans la catégorie meilleure actrice de second rôle (à dix-sept ans).
Le monde lui appartient (The World in His Arms) est un film américain réalisé par Raoul Walsh en 1952.
La vitalité de Walsh est particulièrement évidente dans les multiples bagarres (dans le bar de Shanghai Kelly, dans le salon de réception pour la collecte, dans Le pèlerin de Salem), dans le duel truqué du bras de fer pour engranger le gain des paris, dans le personnage de l'esquimau Ogeechuk qui défonce les portes, sent le poisson et se pare des rideaux pour en faire un costume, dans le commentaire de ces actions soit par les marins ou les chaperons de la comtesse.
Le film doit aussi beaucoup à la composition picaresque, drôle et inventive d'Anthony Quinn. Walsh lui aurait donné l'indication de se comporter comme quelqu'un qui a mangé de l'ail et s'en fiche.
Belle course navale entre Le pèlerin de Salem et la Santa Isabel à coup de hissage de foc, de grand voile et de hunier.



   

Ce n'est pas un film anti-communiste même s'il est tourné pendant la guerre froide. Ce serait à la limite un film pro-révolutionnaire appelant au renversement des tsaristes mais Clark aime surtout "les Russes qui sont devenus de bons yankees".
Comme tout film d'aventures réussi c'est aussi une belle love story. Ann Blyth est ravissante, son déguisement d'entraîneuse lui sied à ravir et la balade dans la nuit de San Francisco diablement romantique, tout comme le renouvellement de son amour dans la prison et l'image finale : The world in his arms, c'est bien Marina dans les bras de Jonathan : les Etats-Unis n'achèteront l'Alaska que le 30 mars 1867 réalisant alors le rêve du capitaine Clark vingt ans plus tôt.


                                 

Horace McCoy, l'auteur de On achève bien les chevaux, a signé les dialogues du film, alors que les séquences maritimes étaient réalisées par le spécialiste et vétéran James C. Havens, qui collabora notamment aux versions de 1935 et de 1962 des Révoltés du Bounty, à Capitaine courageux et à l'Etrange créature du lac noir. Jean-Luc Lacuve

Révélée dans le film noir par des maîtres du genre (Michael Curtiz, Jules Dassin, Roy Rowland), Ann Blyth tourne surtout ensuite des comédies, parfois musicales (dirigées par Mervyn LeRoy ou Vincente Minnelli à l'occasion), avec des partenaires aussi brillants que William Powell, Bing Crosby, David Niven ou Robert Montgomery, et des films d'aventures, souvent historiques, avec notamment Robert Taylor et Stewart Granger, arbitrant la rencontre entre les deux bretteurs. Dans le film à suspense, elle rencontre Charles Boyer, Robert Mitchum, Tyrone Power, et dans l'adaptation littéraire Fredric March.
La Perle noire (All the Brothers Were Valiant) est un film américain réalisé par Richard Thorpe, sorti en 1953.


   


Nathan Ross revient à New Bedford sans son capitaine, Mark Shore. Joel, le frère de Mark, veut profiter de la prochaine expédition du navire pour tenter de savoir ce qui lui est arrivé. Peu avant de quitter New Bedford, il épouse Priscilla Holt et l'emmène sur son bateau. Le Nathan Ross atteint une petite île. C'est alors que Mark réapparaît... Brillamment mis en scène par le réalisateur d'Ivanhoé et du Prisonnier de Zenda, La Perle noire appartient à la grande tradition des Révoltés du Bounty et de l'Ile au trésor. Une première version du roman de Ben Ames Williams avait été réalisée en 1923 avec Lon Chaney. Riche en suspense et en scènes d'action, ce grand film d'aventures n'aurait été désavoué ni par Melville ni par Stevenson. L'exotisme, le courage et l'action s'y mêlent avec succès. Les deux acteurs Robert Taylor et Stewart Granger forment un couple exceptionnel. André Moreau

1 commentaire: