.

.

dimanche 12 janvier 2014

Astor Piazzolla

Astor PiazzollaAstor Piazzolla est né le 11 mars 1921 à Mar del Plata (Argentine). Bandonéoniste et compositeur, il est pour le tango le musicien le plus important et le plus populaire de la seconde moitié du XXe siècle.
A l'âge de trois ans, la famille d'Astor déménage à New York. Son père lui offre, pour ses huit ans, un bandonéon qu'il a acheté pour 19 dollars. Passionné de jazz, Astor Piazzolla est déçu, il aurait préféré un saxophone.
De retour à Mar del Plata en 1936, Astor a 15 ans. Il décide de devenir musicien professionnel après s'être rendu à un concert du violoniste Elvino Vardaro dont il devient un admirateur. Il découvre une manière nouvelle de jouer du tango.
Il a 17 ans. Il  part pour Buenos Aires, la capitale et la ville la plus peuplée d'Argentine. Il est engagé dans l'orchestre de Aníbal Troilo (Orquesta tipicadu). Il forme Cuarteto Azul, son premier ensemble. 


   
                  
Après l'époque difficile des années 30, pendant laquelle le peuple a vécu la pauvreté et la misère, l'Argentine est au début des années 1940 un des pays les plus riches du monde. Les gens veulent  faire la fête, s'amuser et danser. Les dancings se multiplient comme les orchestres de tango qui se comptent par milliers dans la capitale. Les orchestres jouent les mêmes morceaux avec des arrangements bien différents, plus ou moins élaborés. C'est ce qui caractérise les ensembles de tango. Piazzolla écrit des arrangements et compose.
En 1942, il se marie à Dédé Wolff. De ce mariage il a deux enfants, Diana (1943) et Daniel (1944).



               



En 1944, Astor quitte Troilo pour rejoindre le célèbre chanteur Francisco Fiorentino jusqu'en 1946. Aussi, avec son propre orchestre, il joue ses compositions. Ses créations modernes, bien différentes de la conception du tango à l'époque, commencent à susciter les premières controverses parmi les tangueros traditionnels.

Au début des années cinquante, Astor Piazzolla obtient le premier prix de composition Fabien-Sevitzky. Le gouvernement Français lui octroie une bourse. En 1954, il part à Paris étudier la composition avec Nadine Boulanger. Il étudie également la direction d'orchestre et écoute beaucoup de jazz. Il recherche son propre style et travaille sans relâche. Il enregistre une quinzaine de morceaux avec les cordes de l'Opéra de Paris, Lalo Schifrin et Martial Solal.


               
             

De retour à Buenos Aires (1957), Astor s'entoure des meilleurs solistes, y donne une couleur "plus moderne" à son orchestre en y intégrant une guitare électrique. Il joue son répertoire mais aussi des pièces composées par d'autres compositeurs. Il grave deux disques avec cet ensemble (2 violons, 2 bandonéons, piano, violoncelle, contrebasse, guitare électrique) qui provoque une polémique et controverse. Les salles de concerts ne veulent pas programmer la musique d'Astor Piazzolla, trop risqué. 
Son père décède en 1959. Il écrit Adiós Nonino.





                
                               
Il fonde un nouvel ensemble, le Quinteto Nuevo Tango en 1960. Pendant les dix années qui suivent, il écrit la majorité de son oeuvre: Milonga, La Muerte... Musicien et interprète fabuleux, sa musique se détache du tango populaire. Astor continue sa révolution personnelle. Il cherche à associer le tango et la musique sophistiquée, travailler la structure de celle-ci avec la passion du tango.
En 1970, il intègre la batterie dans ses compositions. Il enregistre 2 disques avec son nouvel ensemble Nonetto. Il enregistre le célèbre Libertango en 1973.



                                  
               

En 1974, il se rapproche du jazz et enregistre avec le saxophoniste Gerry Mulligan.
Pendant les années 80, Astor Piazzolla tourne beaucoup à l'étranger avec Pablo Ziegler au piano et son Quinteto qui remporte un énorme succès international (Europe, Amérique du Sud, au Japon et aux États-Unis). Il écrit des musiques de films, concertos, quatuors... En 1990 il joue en soliste ses concertos et pièces pour orchestre.
Il décède le 4 juillet 1992 à Buenos Aires.
Piazzolla qualifie son tango comme un tango nouveau et libéré. Il est le principal représentant du tango d'avant-garde. Son opus comprend plus de 1000 œuvres, une carrière qui continue d'influencer les meilleurs musiciens dans le monde et de toutes les générations.
artsax

1 commentaire:

  1. http://turbobit.net/jp9yo2qnofsb.html
    http://turbobit.net/10cfxn72qhob.html
    http://turbobit.net/oq8yakk2sio5.html

    RépondreSupprimer