.

.

lundi 30 décembre 2013

Dixie Road

    Dixie Road nous emmène dans les États-Unis des années trente. Le crack boursier a provoqué une crise aux lourdes conséquences économiques et sociales. La société Fisherman's dream n'échappe pas à la règle. Au milieu de ce tumulte, la vie d'une jeune fille - Dixie - et de sa famille, ballottée par des événements qui les pousseront à prendre la route, à la recherche de l'american way. 
    Nous sommes dans années 30 dans le sud profond, là où l'on peut tuer et violer en toute impunité pourvu qu'on soit blanc et riche. Ce n'est pas le cas de Dixie, jeune fille de 17 ans, et de sa mère Nadine Jones, leader dans un conflit de revendications syndicales.
    Pour couronner le tout, le père, absent depuis fort longtemps, revient plein aux as. Il a pillé une banque, ce qui fait désordre mais donne un bon motif aux forces patronales de réagir.

    Superbe BD qui fait bien sûr penser aux "Raisins de la Colère" ou à la fameuse photo de Dorothe Lange "Migrant Mother". 





      Si l'atmosphère reste étouffante, voire désespérée, l'horreur de la fin du premier tome (magnifique !) ne resurgit pas ici. Nous sommes toujours dans ce schéma de fuite éperdue mais avec la surprise du personnage de Caleb Keena qui n'est pas celui qu'on croyait.
      Dufaux sait astuciuesement mettre en rapport ce que l'on voit et lit avec un slogan qui revient comme une antienne "There's no way like the american way". Il sait jouer sur ce saisissant contraste. 
      Tout ici : http://www.bedetheque.com/serie-632-BD-Dixie-Road.html

1 commentaire: