.

.

vendredi 22 novembre 2013

Thad Jones

Thaddeus Joseph Jones (28 mars 1923 – 21 août 1986) est un trompettiste, compositeur et chef d'orchestre de jazz américain.
Thad Jones est né à Pontiac (Michigan) dans une famille nombreuse de musiciens (un de ses frères plus âgé est le pianiste Hank Jones et un autre plus jeune le batteur Elvin Jones). Autodidacte, Thad Jones est musicien professionnel dès l'âge de 16 ans. Il joue dans des orchestres de l'U.S. Army pendant la Seconde Guerre mondiale de 1943 à 1946.
Après la guerre, Thad Jones poursuit sa carrière et vers 1954, il compose et fait des arrangements pour Count Basie avec lequel il joue. Il reste avec Basie pendant neuf ans. La musique de Jones était d'un style très original qui ne correspondait pas toujours avec le style de l'orchestre de Basie. Au début des années 1960, il devient arrangeur indépendant dans la région de New York.
En 1965, avec le batteur Mel Lewis, il forme le Thad Jones/Mel Lewis Big Band. À l'origine le groupe commence par des jam sessions informelles dans les studios de New York puis au célèbre Village Vanguard. Le groupe reçoit un accueil très favorable et Jones continue à le diriger pendant 12 ans. En 1979, ils remportent un Grammy Awards pour l'album Live in Munich. Jones a aussi enseigné au William Paterson College dans le New Jersey.


                                         

En 1978 (à la grande surprise de ses collègues de New York), Thad Jones déménage brutalement à Copenhague au Danemark où plusieurs autres musiciens de jazz américains se sont installés. Il forme un nouveau groupe Eclipse, compose pour le big band de la radio danoise et enseigne le jazz au Conservatoire royal de Copenhague.
En 1981, il regagne les rangs de la famille basienne. Musicien recherché par les studios, il réalise de nombreux enregistrements avec Thelonious Monk, George Russel et Charlie Mingus. Il meurt à Copenhague, le 20 août 1986, au Danemark, pays qui l'avait accueilli et où il menait une intense activité professorale.




   

Expert dans l'usage des sourdines, Thad Jones s'exprime avec le même bonheur au cornet, au bugle et au cor. C'est un improvisateur chaleureux et sensible qui puise le meilleur de son inspiration dans l'esthétique bop. Il propose une très intéressante synthèse entre la tradition classique et les audaces des modernes de son temps. Instrumentiste très complet, il montre une même aisance dans les petites formations et les grands orchestres. L'arrangeur-compositeur est l'un des plus imaginatifs de son époque. S'il perpétue l'univers rythmique d'un Count Basie, il prolonge également l'aventure ellingtonienne par sa recherche d'alliages sonores inédits et son souci d'établir de libres rapports entre solistes et masse orchestrale. Thad Jones ne faisait pas partie de ces vedettes d'estrade que dévore une virtuosité galopante. Il a préféré suivre ces obscurs chemins qui mènent au cœur même de la musique.


Une année avant sa mort, Jones revient aux États-Unis pour diriger le Count Basie Orchestra mais il doit s'interrompre en raison de son état de santé. Il retourne alors à Copenhague pour les derniers mois de sa vie. Il est enterré au cimetière Vestre Kirkegard de Copenhague.
Charles Mingus disait de Thad Jones « [...] c'est le plus grand trompettiste que j'ai entendu dans ma vie. » Vers la fin de sa vie, ses arrangements et ses compositions ont occulté ses talents d'instrumentiste.
Sa composition la plus célèbre reste A Child is Born.

Bonus : http://www.francemusique.fr/player/resource/3822-4843

1 commentaire:

  1. http://uptobox.com/fmb12gx8mgm0
    http://filecrop.com/thad-jones-rar.html

    RépondreSupprimer