.

.

mercredi 6 novembre 2013

Real Humans

Les Hubots, ces robots domestiques nouvelle génération de Real Humans, prennent vie sur Arte dès ce jeudi 4 avril. Créée par Lars Lundström, cette série suédoise d’anticipation, dont l’action se déroule dans un monde pas si éloigné du nôtre, met en perspective des problématiques métaphysiques quant au pouvoir et la domination sur autrui, la liberté, la tolérance, ou encore les limites de la science. Dans cet univers dans lequel la frontière entre le bien et le mal n’est jamais clairement définie, les humains sont déshumanisés et les Hubots profondément humains car capables d’éprouver des émotions. Les téléspectateurs ressentent dès lors de la compassion, aussi bien pour les hommes aliénés que pour ces machines qui aiment et qui ont - pour certaines - simplement soif de liberté et d’affranchissement.


   
       
Le point de départ de la série fait état de la société suédoise dans un avenir proche. Dans ce futur pas si lointain, les Hubots, des robots à l’apparence quasi parfaite d’êtres humains, sont utilisés en tant qu’objet d’assistance pour faciliter la vie quotidienne de leur utilisateur. Ils peuvent convenir comme service d’aide à la personne, ou d’exécution de tâches domestiques telles que le ménage, les courses ou bien la garde des enfants. Ils servent parfois même de jouets sexuels. Mais alors que de nombreuses personnes s’accommodent à merveille de ces machines, d’autres se sentent menacés et créent le mouvement "100% humains" ayant pour objectif ultime d’exclure et détruire ces robots qui prennent leur place au travail ou dans le cœur de leurs proches. Roger rejoint d’ailleurs cette coalition suite au départ du domicile de sa femme, partie refaire sa vie loin de lui, en compagnie de son bel Hubot...


            
Une autre famille, les Engman, se laisse également tenter par cette technologie en se faisant offrir un magnifique Hubot d’occasion, en prime de l’achat d’un robot gériatrique pour le père d’Inger, la matriarche relativement contre l’utilisation de ces machines. Or, la charmante nouvelle acquisition des Engman s’appelait il y a encore très peu de temps Mimi, et a été rebootée après s’être faite capturer par des revendeurs de Hubots sur le marché noir… Mimi a ainsi tout oublié de son passé, notamment la relation amoureuse qu’elle entretenait avec le mystérieux Leo, un des leadeurs des Affranchis, un groupuscule de robots dont le but est de pousser les Hubots à se rebeller, afin de réclamer leur indépendance. L’amant désespéré part alors à la recherche de sa bien-aimée, laissant la dangereuse Niska à la tête des Affranchis…


            
Il n’aura fallu qu’un trailer, de seulement quelques minutes en guise de pilote, pour convaincre la chaîne franco-allemande d’acheter Real Humans... sans même avoir lu de script. Et dire que la science-fiction, n’enthousiasmait au départ personne en Suède. En effet, le type de productions le plus en vogue dans le pays est le show policier. Au final, le succès a été immédiat à l’échelle nationale, mais également internationale. Une saison 2 est d’ailleurs actuellement en cours de tournage. Lars Lundström a expliqué avoir déjà en tête des idées pour une troisième année, et que la série, si elle continue de rencontrer le succès, pourrait durer encore longtemps. Real Humans est une création originale aux petits moyens, offrant pourtant des images d’une qualité équivalant celle des séries anglaises ou américaines à gros budgets.


     
Lundström confie même que ces fonds relativement bas sont en définitive une sorte d’avantage, obligeant l’équipe à redoubler d’ingéniosité et d’inventivité. Son inspiration pour Real Humans est selon lui le fruit d’une sorte de mashup de nombreuses séries de science-fiction. L'homme évoque Black Mirror, avec l’avènement des technologies finissant par envahir notre société contemporaine, et dont on finit par ne même plus maîtriser l’utilisation. Il pense aussi à True Blood, d'Alan Ball, dans laquelle les humains cohabitent tant bien que mal avec les vampires, ces créatures fantastiques pas si différentes des êtres normaux. L’ambiance qui règne est assez froide et aseptisée, à l’image de la plupart des séries nordiques.


                                          

Pour autant, les téléspectateurs ne peuvent que faire preuve d’empathie pour chaque personnage et se sentir concernés, mais aussi ébranlés, par les questions universelles soulevées par cette série de grande qualité, servie par un casting brillant et une réalisation très soignée. Ces Hubots, dénués d'âme mais viscéralement humains, parviendront-ils à faire accepter à leurs concepteurs qu'ils ne leur appartiennent plus ? Les hommes accepteront-ils que leurs oeuvres dont ils ont désormais tant besoin, n'ont pas besoin d'eux en retour pour exister ?



                                                                                                                                                                                          


1 commentaire:

  1. http://www.zone-telechargement.com/series/vf/23965-real-humans-saison-1.html

    RépondreSupprimer