.

.

lundi 4 novembre 2013

Pierre Étaix

Pierre Étaix est un réalisateur, acteur, clown, dessinateur et dramaturge français né le 23 novembre 1928 à Roanne (Loire).

Clown, cinéaste, dessinateur, gagman, magicien, affichiste : la palette de talents de Pierre Étaix est vaste. Originaire de Roanne où il naît en 1928, graphiste de formation, initié à l’art du vitrail par le maître Théodore-Gérard Hanssen, Pierre Étaix construit essentiellement sa carrière autour du comique. Il s’établit à Paris où il vit d'illustrations tout en se produisant dans les cabarets et music-halls, tels Le Cheval d'Or, Les Trois Baudets, l'A.B.C et l'Alhambra, Bobino et l'Olympia, ainsi qu'au cirque avec le clown Nino. Il fût marié à Annie Fratellini.
Il rencontre Jacques Tati en 1954 pour qui il travaille comme dessinateur et gagman à la préparation de son film Mon oncle, puis comme assistant réalisateur sur le tournage (1958). Il se produit avec son numéro de music-hall, en 1960, dans le spectacle de Jacques Tati : Jour de fête à l'Olympia. Pierre Étaix s'inscrit dans le prolongement des grands maîtres du slapstick (cinéma comique du temps du muet) tels, Buster Keaton, Harold Lloyd, Harry Langdon, Max Linder, Charlie Chaplin et Laurel et Hardy qu'il admire sans limite et auxquels il a rendu graphiquement de nombreux hommages.


         
   

Son apprentissage avec Jacques Tati de la construction comique, proprement cinématographique, le conduit assez naturellement à la réalisation de son premier court métrage Rupture, qu’il cosigne avec Jean-Claude Carrière. Au lendemain du tournage du film, Pierre Étaix présente à son producteur l'idée du son deuxième court métrage Heureux anniversaire, également cosigné avec Jean-Claude Carrière. Le film obtient, entre autres, l'oscar du meilleur court métrage en 1963.
Il réalise son premier long métrage Le Soupirant en 1963, puis Yoyo en 1964, où il rend un vibrant hommage au monde du cirque qui le fascine depuis toujours. Il réalise ensuite deux autres longs métrages Tant qu'on a la santé (1965), Le Grand Amour (1968) qu'il coécrit avec Jean-Claude Carrière.

                                       

Durant l’été 1969 il réalise Pays de cocagne en 16 mm, film pour lequel il est mal reçu par la critique qui ne lui pardonne pas son triste constat de l'épanouissement de la société de consommation, au lendemain de mai 68. Dès lors, il entame une longue traversée du désert cinématographique.


                                     
Suite sur Youtube...

Devant la raréfaction des artistes de cirque français, Pierre Étaix prend la décision de fonder l’École nationale de cirque (1973), avec Annie Fratellini (épousée en 1969), et se produit essentiellement en clown blanc avec elle, durant les tournées de leur propre cirque, après avoir longtemps joué l'Auguste.
En 1985, il signe sa première pièce de théâtre L'âge de monsieur est avancé, authentique hommage à Sacha Guitry et à l'art du théâtre. On lui refuse cependant la mise en scène, que l’on confie à Jean Poiret. Devant le succès de la pièce, on lui demande l’adaptation télévisuelle en 1987. Il réalise le film et interprète le rôle principal avec pour partenaires Nicole Calfan et Jean Carmet. L'année suivante il répond à une commande de La Sept pour une soirée thématique sur Georges Méliès et réalise le court métrage en images de synthèse Rêve d’artiste ou le cauchemar de Méliès interprété par Christophe Malavoy, ainsi que le feuilleton Rapt de la série Souris noire qui obtient le FIPA d'argent.


                                       

1 commentaire:

  1. http://www.fileserve.com/file/z4Qxve8
    http://www.fileserve.com/file/FX7YHWp

    RépondreSupprimer