.

.

vendredi 20 septembre 2013

Sacha Guitry

Comme Marcel Pagnol, Sacha Guitry a longtemps été méprisé par les puristes du septième art, qui ne voulaient voir dans son oeuvre de cinéaste que du théâtre boulevardier " mis en conserve ", débordant de " fatuité satisfaite " (Georges Sadoul). Le fait qu'il ait été un des meilleurs directeurs d'acteurs du cinéma français, voire peut-être - comme le pense François Truffaut - " un grand cinéaste réaliste ", et mis en scène quelques-unes des comédies les plus brillantes du partant, cela ne fut reconnu qu'après sa mort. Né à Saint-Petersbourg le 21 février 1885, fils du grand comédien Lucien Guitry (auquel il a dédié un film), écrivain précoce (il n'a que dix-sept ans lorsque sa première pièce, " Le Page ", est jouée au Théâtre des Mathurins), ayant eu une vie conjugale mouvementée (cinq mariages : avec Charlotte Lysès, Yvonne Printemps,Jacqueline Delubac, Geneviève de Sereville, Lana Marconi).
Le Roman d'un tricheur est un film français de Sacha Guitry, réalisé et sorti en 1936, adaptation du roman de Guitry, Mémoires d'un tricheur.
Assis à la terrasse d'un café, un homme rédige ses mémoires : il raconte comment son destin fut définitivement scellé lorsque, à l'âge de douze ans, parce qu'il avait volé dans le tiroir-caisse de l'épicerie familiale pour s'acheter des billes, il fut privé de dîner. Le soir même, toute sa famille meurt empoisonnée en mangeant un plat de champignons. Seul dans la vie et ayant ainsi constaté l'inutilité d'être honnête, il n’aura par la suite qu’une seule ambition, devenir riche. Voyant dans sa survie un signe du destin, il choisit de parvenir à ses fins en devenant tricheur et voleur professionnel.


   
               


 Il était loin de dédaigner le cinéma comme on l'a dit (et comme lui-même l'a laissé croire), puisqu'il tourne dès 1914 un reportage - en amateur - d'une grande intelligence sur quelques célébrités de l'époque (Sarah Bernhardt, Degas, Rodin, Auguste Renoir, Anatole France, Monet, Lucien Guitry, etc.) intitulé CEUX DE CHEZ NOUS, et joue en 1918 avec Yvonne Printemps dans un film de René Hervil et Louis Mercanton, UN ROMAN D'AMOUR ET D'AVENTURE. Mais c'est surtout à partir de PASTEUR (1935) et du ROMAN D'UN TRICHEUR (1936) qu'il s'affirme à l'écran; il ne cessera pratiquement plus de tourner jusqu'à sa mort (sauf de 1944 à 1946, par suite d'ennuis avec les comités d'épuration), alternant avec bonheur fantaisies historiques à grand spectacle, vaudevilles intimistes et films à sketches.



Il meurt à Paris le 24 juillet 1957.

Celui qui a été un maître pour des générations d'acteurs et d'auteurs nous a laissé un héritage considérable : 32 films, 124 pièces, une quantité importante d'écrits, de pensées, de réflexions, de mots d'esprit, de souvenirs, de dessins et de vers.
Le Destin fabuleux de Désirée Clary est un film français en noir et blanc écrit et réalisé par Sacha Guitry en 1941 et sorti sur les écrans français en 1942.
Filles d'un bourgeois marseillais, Julie et Désirée Clary sont courtisées par les frères Joseph et Napoléon Bonaparte. Joseph épouse Julie et Napoléon se fiance à Désirée. Quand Napoléon rompt ses fiançailles en épousant Joséphine de Beauharnais, Désirée rongée de chagrin se console en convolant avec le Général Bernadotte.


                                           
Depuis quelque temps, le monde du cinéma et de la télévision, toujours à court d'idées et de nouveautés, a donné vie à une redécouverte du mythe, (Bonne Chance, Désiré, Quadrille etc.) et trois ou quatre pièces proposées par Canal+, il ne faut pas oublier qu'il s'agit là d'une mode éphémère et commerciale. Comme c'était prévisible, le succès n'a pas suivi : Belmondo et les autres ne possèdent sûrement pas son talent.
Heureusement, les éditions des films originaux de Guitry (René Chateau, Canal+ et Editions Montparnasse) ont obtenu un intérêt bien majeur de la part du public, ainsi que la réédition de ses écrits regroupés en quatre volumes aux Presses de la Cité, dans la collection Omnibus.




Le but de ce post est celui de contribuer à rappeler, redécouvrir et réexaminer l'ensemble de l'oeuvre de cet acteur - auteur - metteur en scène trop longtemps, et à tort, considéré superficiel. Revoir et corriger le cliché d'un homme mondain, charmeur et frivole. Retrouvons donc l'artiste talentueux à la diction et à la voix si particulières, celui qui était trop à l'avance sur son temps. Le premier auteur libre qui a basculé les tabous de son époque, celui qui a inventé un style dont la légèreté cache l'acuité, la cocasserie dissimule souvent la réalité, le cynisme apparent sert à montrer un univers beaucoup plus noir qu'on ait aperçu.



                 


Sans oublier l'homme d'esprit. Dont les bons mots sont toujours cités avec plaisir et respect : "On dit un galant homme, et on dit une femme galante. Un galant homme, c'est exquis, une femme galante, c'est horrible" ou encore : "Il va falloir qu'un jour enfin me décide à lire les livres que, depuis trente ans, je conseille à mes amis de lire."
Source : http://robysavia.chez.com/indexfr.html

1 commentaire:

  1. https://zcbol8.1fichier.com/
    https://qrxku9t27d.1fichier.com/
    https://6707bfugif.1fichier.com/

    RépondreSupprimer