.

.

mercredi 28 août 2013

Miss Marple

Jane Marple, plus connue sous le nom de Miss Marple, est un personnage de fiction créé par la romancière Agatha Christie est l'héroïne de 12 romans policiers et de 20 nouvelles.
Miss Marple est, par certains aspects, un « détective en fauteuil » (en anglais : armchair detective), qui vit à St. Mary Mead, village imaginaire de la campagne anglaise, et dont l'une des maximes favorites dit que « la nature humaine est partout la même ».
Selon Agatha Christie, Miss Marple aurait été préfigurée par Caroline Sheppard, la sœur du narrateur et son personnage préféré dans Le Meurtre de Roger Ackroyd : « une vieille fille caustique, curieuse, sachant tout, entendant tout : la parfaite détective à domicile ».

                                          


De fait, le personnage de Miss Marple est fortement ancré au village de St Mary Mead, dont elle s'éloigne peu. Si les notes d'Agatha Christie montrent qu'elle a envisagé d'en faire le détective de Mort sur le Nil, c'est à Hercule Poirot qu'elle attribuera le rôle d'en résoudre l'énigme –– un voyage sur le Nil eût été une « expédition trop hasardeuse » pour Miss Marple. Pour l'enquête du Major parlait trop, toutefois, la vieille dame se rendra outre-mer dans l'île imaginaire de Saint Honoré.





                                     





Miss Marple résout les énigmes auxquelles elle est confrontée par son intuition et sa connaissance de la nature humaine. À propos d'affaires qu'elle est amenée à résoudre, elle a la réminiscence d'histoires subalternes dont les ressorts sont identiques. Mais cela ne constitue pas des preuves propres à confondre un meurtrier.








                                          


Aussi huit des romans mettant en scène Miss Marple se terminent-ils par un chapitre « artificiel », dans lequel un piège est tendu à l'assassin qui se trahit ainsi. Ce ressort littéraire et dramatique est également fréquemment utilisé par Agatha Christie dans nombre de romans où apparaît le personnage d'Hercule Poirot.
Toutefois, parmi les douze romans où Miss Marple tient le rôle du détective, quatre ne recourent pas à ce piège final :
Jeux de glaces (1952) et Le miroir se brisa (1962), qui s'achèvent avec une démonstration des faits postérieure à la mort de l'assassin ;
Une poignée de seigle (1953) et À l'hôtel Bertram (1965), qui se concluent par une simple démonstration sur l'identité de l'assassin, hors de sa présence, sans que celui-ci ait été arrêté, mais avec forte probabilité d'une arrestation à venir. 




                                        




Au cinéma, Miss Marple a été incarnée par au moins trois actrices :
Margaret Rutherford lui a prêté ses traits dans quatre films, dont un seul est inspiré d'une enquête « réelle » de Miss Marple : Murder, she Said (ou Meet Miss Marple) (1961), inspiré du Train de 16 h 50. Les deux films suivants sont adaptés de romans mettant en scène Hercule Poirot et le 4e et dernier est totalement inventé.





                                           




Angela Lansbury, plus connue pour son interprétation ultérieure de l'écrivain-détective Jessica Fletcher dans la série Arabesque (Murder, She Wrote, 1984-1996), a incarné Miss Marple dans Le miroir se brisa (The Mirror Crack'd, 1981).
La dernière actrice en date ayant interprété le personnage de Miss Marple au cinéma a été la comédienne estonienne Ita Ever, dans un film russe intitulé Тайна «Чёрных дроздов» (littéralement : « Le Mystère des “Merles” »), adapté du roman Une poignée de seigle, sorti sur les écrans en 1983.



                                          
Suite sur dailymotion..

Il faut noter qu'aucune de ces interprétations ne correspond à la description physique de Miss Marple, personne d'allure frêle et « inoffensive » dans les romans, quasiment transformée dans les films et téléfilms en une « battante », débarrassée en outre des vestiges de « victorianisme » que lui prêtait Agatha Christie (port occasionnel d'une mantille, partisan convaincue de la peine de mort, etc.).
Agatha Christie, qui n'a connu que la première de ces interprétations, avait elle-même confié à sa biographe Janet Morgan que, malgré l'immense talent de Margaret Rutherford, celle-ci ne ressemblait guère à l'idée que des millions de lecteurs avaient pu se faire du personnage de Miss Marple.


                                          


La vraie Miss Marple : Margaret Rutherford :
 Pendant trente-six ans, Margaret Rutherford a incarné l'une des héroïnes les plus populaires de la littérature et du cinéma britanniques : Miss Marple. Avec sa pointe d'humour toute britannique, Margaret Rutherford est restée dans les mémoires pour sa composition de la sagace détective d'Agatha Christie. Elle a marqué de son empreinte le septième art en tournant avec les plus grands, comme Charlie Chaplin ou Orson Welles. Sa morphologie et son allure la prédisposaient certainement à la comédie, un genre pour lequel elle donna l'essentiel de son énergie tout au long de sa carrière. C'est d'ailleurs grâce à son apparence charpentée et son sens de la répartie qu'elle a été repérée sur le planches du prestigieux «Old Vic Theatre», dans les années 20.

1 commentaire:

  1. https://t5kllns1tf.1fichier.com/
    https://owqbq1luqz.1fichier.com/
    http://uptobox.com/b7ogor0gy2gf

    RépondreSupprimer